Camping: 10 idées pour bien se préparer

On rêve de marches en forêt, de guimauves sur le feu et d’étoiles filantes pour les vacances d’été? Voici quelques conseils pour s’initier au camping et dormir à la belle étoile sans souci.

  0

Photo: iStock.com/Wanchanta

1. Choisir un terrain de camping selon ses besoins

Pour choisir un terrain, il est important de savoir ce que l’on cherche. Silence et tranquillité ou aire de jeux et d’activités? «Un camping parfait pour l’un n’est pas forcément le camping idéal pour l’autre», prévient Marie-France Bornais, auteure du livre Le Québec en camping. Avant d’arrêter son choix, on s’informe des types d’activités, des services offerts, du nombre d’emplacements et de la distance entre eux, ainsi que de la proximité des installations sanitaires.

2. Réserver le plus tôt possible

Pour les réservations, mieux vaut s’y prendre tôt. Certains sites jouissent d’une grande popularité et les places s’envolent plusieurs mois à l’avance, comme c’est souvent le cas pour les parcs nationaux. En partant sur un coup de tête, on risque de se retrouver loin de tous les attraits ou carrément le bec à l’eau. Si on se décide à la dernière minute, on passe un coup de fil au camping pour connaître les disponibilités avant de parcourir des centaines de kilomètres… et finir par dormir dans la voiture.

À lire aussi: 15 terrains de camping à découvrir

3. Vérifier son équipement

Marie-France Bornais suggère de procéder à une vérification méticuleuse de son équipement avant le départ. Est-ce que le poêle de camping fonctionne? A-t-on assez de propane pour le séjour? Y a-t-il assez de piles pour les lampes de poche? Et on fait le tour de tous ses accessoires de cette façon.

Photo: Myles Tan/Unsplash

4. Planifier les repas

Doit-on se limiter au ragoût en conserve ou au pâté chinois déshydraté en camping? Pas du tout! On peut manger presque comme à la maison, selon Charles Préfontaine, coordonnateur du programme de Tourisme d’aventure du cégep de la Gaspésie et des Îles. Si on préfère proscrire le poulet, les œufs, la mayonnaise et d’autres aliments plus à risque de contamination microbiologique, on peut tout de même prévoir des repas avec des ingrédients frais. Il suffit d’effectuer une bonne gestion de sa glacière en faisant fréquemment une rotation de la glace ou en utilisant une glacière électrique si le terrain est pourvu des branchements nécessaires.

Pas envie de passer trop de temps à cuisiner? On prépare les repas à l’avance. On conserve sauce à spaghetti, soupe aux lentilles ou encore plat mijoté dans des sacs refermables qu’on réchauffe au moment de manger.

Pour la cuisson, on se munit d’un des nombreux réchauds au propane ou au butane offerts sur le marché, mais si on dispose d’assez d’espace, on en choisit un à deux ronds, plus fonctionnel.

À lire aussi: Camping: nos meilleures recettes

5. Bien ranger ses ustensiles de cuisine

Pour s’y retrouver facilement quand arrive le temps des repas, Charles Préfontaine suggère de tout ordonner: «On range la vaisselle, les ustensiles et les accessoires de cuisine dans un bac et la nourriture (huile, épices et denrées non périssables) dans un autre. Et on s’assure que tout reste à sa place. Il existe même des bacs avec des compartiments et des tiroirs.»

Plutôt que de se procurer les accessoires de cuisine en kit proposés dans les boutiques de plein air, ce dernier privilégie une bonne vieille cuillère en bois, une spatule et une louche, beaucoup plus pratiques si on ne recherche pas absolument du matériel ultra compact.

Même si on est en vacances, on n’échappe pas à la corvée de vaisselle. On apporte donc le nécessaire: savon, linges à vaisselle, bac, plateau. Il existe des bassines pliantes qui se rangent facilement.

6. Se munir d’un bidon

Comme l’emplacement où on érige son campement n’est peut-être pas muni d’un robinet d’eau potable, mieux vaut prévoir un bidon ou un grand contenant pour éviter les allers-retours au point de ravitaillement.

Photo: iStock.com/SolisImages

7. Choisir sa tente

Le modèle de tente varie en fonction du type de camping. Pour du camping de randonnée, on privilégie une tente légère en toile de silicone qui est imperméable, même si elle s’use plus rapidement. Si on fait du camping fixe, on choisit une tente faite de matériaux plus résistants et plus épais, comme du nylon. Dans tous les cas, il est important de vérifier le nombre de millimètres d’imperméabilité de la tente. Ainsi, l’imperméabilité du tapis de sol devrait idéalement se situer entre 5 000 et 10 000 mm, et celle du toit, autour de 1 500 mm.

À lire aussi: Glamping: le meilleur du camping de luxe au Canada

8. Opter pour une bonne bâche

«Une bâche est essentielle pour tous les types de camping, précise Charles Préfontaine. Ça vaut la peine de se rendre dans une boutique spécialisée pour l’acheter et d’en choisir une de grande taille et dont les œillets sont solides. C’est un excellent investissement si on ne veut pas cuisiner et manger sous la pluie.»

9. Apporter des vêtements adéquats

Peu importe les prévisions météorologiques, on apporte dans ses bagages des vêtements qui sèchent rapidement. Donc, pas de coton. Si des précipitations sont annoncées, on prévoit un manteau et des pantalons imperméables, question de rester entièrement au sec. Et aussi des chaussures étanches comme des bottes de pluie ou de randonnée.

À lire aussi: Shopping: Faire du camping avec style

10. Prévoir des activités pour toutes les éventualités

Randonnées, sports nautiques, baignade, vélo, la liste d’activités est longue en camping. Mais que fait-on quand le ciel s’abat sur notre tente? «On peut avoir du fun! » assure Marie-France Bornais. «Il faut se mettre dans un état d’esprit positif. On peut lire, ou jouer à des jeux de société. Mais on n’a pas à rester sous la bâche. Il faut savoir se revirer de bord. Pourquoi ne pas se rendre dans un musée, un vignoble ou de jolies boutiques de la région? C’est une bonne occasion d’explorer.»

Photo: Pixabay/JESHOOTScom

Le Québec en camping, Marie-France Bornais, Les Éditions de l’Homme, 288 pages, 29,95 $

À lire aussi: Vacances en famille: 7 bonnes raisons de sortir de la maison

Impossible d'ajouter des commentaires.