style=

Le b.a.-ba du premier emploi

Notre ado se sent dépassé par la recherche de son premier boulot d’été? Sylvie Chalifoux, conseillère au Carrefour Jeunesse-Emploi de Sorel, et Daniel Germain, blogueur spécialisé en finances personnelles aux Affaires, éclairent sa lanterne.

  0

premier-emploiRechercher avec efficacité

  • Tout commence par un CV bien rédigé. On évite le papier de couleur criarde et les polices de caractères illisibles – on opte plutôt pour la bonne vieille formule sur une page. On s’assure que tout est concis, clair et sans fautes d’orthographe.
  • Aucune expérience de travail? Pas de problème! On peut toujours inscrire son niveau d’études, ses activités parascolaires, son implication sociale, son expérience de bénévolat, ses prix et distinctions, ses connaissances informatiques… Les jeunes en ont souvent bien plus à dire et à offrir qu’ils ne le croient!
  • Afin d’établir un premier contact, on soigne son apparence et on remet à ses patrons potentiels son CV en mains propres. « Les employeurs profitent souvent de cette rencontre pour faire une préentrevue. Il faut donc être prêt », soutient Sylvie Chalifoux.
  • Il importe de se préparer mentalement à l’entretien à venir, par exemple en ayant en tête cinq de nos qualités ou aptitudes en lien avec le poste convoité. On songe également à des questions au sujet de l’emploi, qu’on pourra poser au moment opportun : « Quelles seraient mes principales tâches? », « Quand puis-je m’attendre à avoir des nouvelles, si je suis choisi? ».
  • Pour l’entrevue, on apporte son numéro d’assurance sociale, une copie papier de son CV, ainsi que les coordonnées de ses références. « Ce peut être un coach, une connaissance chez qui on fait du gardiennage… Certains enseignants acceptent de rédiger des lettres de référence pour leurs élèves. Ça vaut le coup de demander! » recommande Sylvie Chalifoux.
  • Après la rencontre, on envoie un courriel à l’intervieweur ou on lui passe un coup de fil afin de le remercier pour son temps.

Survivre à son premier quart de travail

  • On quitte la maison à l’avance pour s’assurer d’être à l’heure. Surtout si l’on se rend au boulot en transport en commun – un ralentissement de service du métro ou un bus en retard peut survenir.
  • On n’oublie pas d’apporter un lunch et une collation. Il serait trop dommage de gaspiller tout cet argent durement gagné à la cantine!
  • Même si ça peut être intimidant de faire la connaissance de nouveaux collègues, on sourit et on tente d’établir un contact positif dès le premier jour.
  • On pense à se munir d’un spécimen de chèque. Ça permettra à l’employeur de compléter notre dossier d’embauche, et ça nous assurera de recevoir notre première paie le plus vite possible. « En plus, ça montre qu’on est prévoyant et organisé », explique Sylvie Chalifoux.
Présenté par

L’ARGENT ET VOTRE ENFANT

Votre ado veut voler de ses propres ailes et souhaite dénicher son premier boulot. Besoin d’un coup de main pour l’accompagner dans cette nouvelle étape de sa vie ? Nous avons créé une foule d’outils, de conseils pratiques et d’activités éducatives pour vous permettre d’assister votre jeune et qu’il profite pleinement du fruit de ses efforts tout en évitant les pièges de la mauvaise gestion de l’argent.

 

Gérer ses sous

  • Devrait-on encadrer son enfant dans ses dépenses ou le laisser expérimenter? Difficile à dire. Quand il est question d’épargne, il n’existe pas de recette miracle qui convienne à tous, puisque les familles ne partagent pas toutes la même réalité ni les mêmes valeurs. « On peut toutefois demander au jeune qui travaille de participer à quelques dépenses (activités, certains vêtements…), puis ajuster sa contribution à mesure qu’il avance en âge », suggère Daniel Germain.
  • Exit les longues litanies vantant les mérites d’une retraite anticipée! La meilleure façon d’encourager l’épargne chez notre adolescent, c’est de lui proposer un procédé concret. « Il faut l’inciter à épargner le plus tôt possible. On peut l’aider à formuler un objectif motivant pour l’inciter à mettre de l’argent de côté, comme un projet de voyage, un gadget électronique ou encore un vêtement griffé », conclut Daniel Germain. Et, comme parent, on se montre fier des efforts de son enfant – un compte d’épargne qui fructifie, ça mérite des encouragements!

L’émission Format familial est diffusée le mercredi, 19 h 30, à Télé-Québec. Une production d’Attraction Images.

Impossible d'ajouter des commentaires.