Deux polars passionnants venus du Nord

La Suède et l’Islande servent de décor à ces deux romans policiers. Dépaysement garanti!

  0

Rien de plus grand

Scénario hélas devenu familier: une fusillade dans une école, dans ce cas-ci à Stockholm. Neuf mois plus tard, Maja, 18 ans, se présente en cour pour subir son procès. C’est de son point de vue à elle que l’auteure, une ex-avocate, déroulera le fil de l’histoire. Pourquoi est-elle passée à l’acte ? Pourquoi avoir tiré sur sa meilleure amie ? Et pourquoi plaide-t-elle non coupable? Une brillante incursion dans la psyché des jeunes adultes et une société aux inégalités rampantes. De Malin Persson Giolito, Presses de la Cité, 504 pages, en librairie le 15 mai.

Nátt

Ari Thór est de retour. Le policier, basé dans la ville islandaise de Siglufjördur (qu’il vaut la peine de chercher dans Google Images pour en voir la beauté… et la petitesse), enquête sur le meurtre sordide d’un contremaître. En parallèle, Ìsrún, une journaliste de Reykjavik, prie son supérieur de l’envoyer dans le nord de l’île couvrir l’affaire. Dont les dessous s’avèrent plus complexes que prévu, exposant les failles humaines d’une galerie de personnages bien campés. De Ragnar Jónasson, Éditions de La Martinière, 352 pages.

À lire aussi: Autoportrait de Paris avec chat, de Dany Laferrière

Impossible d'ajouter des commentaires.