La belle vie d’Anne-Marie: Foiegwa

Notre chroniqueuse a adoré le restaurant Foiegwa!

  2

Anne-Marie Withenshaw

Le local au look de diner, à l’angle des rues Atwater et Notre-Dame, abritait un casse-croûte La Belle Province. Maintenant que Foiegwa s’y est installé, on peut dire « Bye-bye poutines et hotdogs, bonjour escargots au beurre à l’ail et foie gras ! »

la.belle.vie.anne.marie.withenshaw.foiegwa.restaurant.article

Photo: Mat de Rome

À LIRE: La belle vie d’Anne-Marie : 300 raisons d’aimer Marie-Joëlle

Je craque pour ce petit resto français à la carte un brin vintage, avec ses cuisses de grenouilles frites et son donut maison paris-brest. Son nom parodie la façon dont les Américains prononcent « foie gras » – souvenir d’un séjour des proprios à Las Vegas. Bravo à l’humour du chef exécutif Jérémie Falissard (aussi à la tête des restos Bocata et Barroco), qui prend quand même la cuisine très au sérieux !

la.belle.vie.anne.marie.withenshaw.foiegwa.assiette.pates.article

Photo: Mat de Rome

Je ne me lasse pas du spaghetti au beurre et à la truffe noire, surmonté d’un beau jaune d’œuf coulant… Décadent ! Sinon, j’opte pour le croque-madame ou le cheeseburger garni, bien sûr, de foie gras !

Le midi, on peut y manger pour une vingtaine de dollars, ce qui explique que l’endroit soit plutôt achalandé. Mieux vaut donc réserver.

À LIRE: La belle vie d’Anne-Marie : Leonard et les bagels

Foiegwa (3001, rue Notre-Dame O., à Montréal). Ouvert tous les jours, jusqu’à 2 heures du matin.

Impossible d'ajouter des commentaires.