Déco cuisine: des styles pour tous les goûts

Rien de mieux pour donner de la personnalité à sa cuisine que d’y mélanger les styles. Une opération pas toujours évidente, avouons-le. Voici quatre pièces aménagées avec doigté qui fournissent des clés pour réussir une telle harmonie.

  0

Trouvailles: Marie-Pier Gagnon   Photos: Sian Richards et Erik Putz

 

Industriel, mais chaleureux

On a dissimulé le frigo derrière les portes d’armoires pour créer un look épuré.

Quoi faire d’un espace exigu? Y construire un rangement pour les bouteilles.

Les anciennes usines converties en studios d’artistes puis en lofts ont fait naître un type d’aménagement intérieur qualifié d’industriel. Un style actuel et urbain, mais qui peut facilement devenir impersonnel. Si ce n’est pas tout à fait ce qu’on désire, on prévoira quelques ajouts afin de réchauffer les lieux.

Le côté industriel: la fenestration généreuse et ses carreaux bordés de métal noir, un rappel sans équivoque des vieux bâtiments manufacturiers. Les tabourets droits, en métal. La série de suspensions aux ampoules dénudées.

Le côté chaleureux: l’îlot composé d’un immense panneau de bois. Le choix d’une peinture bleu marine d’apparence velours. Un fini mat, doux, sur la plupart des surfaces, y compris celle en métal brossé de la hotte.

Le plus Le matériau imitation marbre utilisé pour le comptoir et le dosseret apporte une note luxueuse, tout comme les culots scintillants des suspensions.

Pourquoi ça marche? Ici, que des lignes droites. Pas de flafla. Avec leurs poignées découpées à même des panneaux plats, les espaces de rangement ressemblent à des commodes, et le frigo a été camouflé derrière des portes d’armoires. Voilà qui contribue à estomper la prédominance de la cuisine dans le décor – une bonne idée dans un loft où les pièces sont décloisonnées. À noter: le gros bouquet de fleurs coloré fait oublier l’aspect dépouillé de l’environnement.

Architecte: Zuzanna Krykorka

 

À lire aussi: Décoration: les couleurs du printemps

 

L’opulence et la fantaisie

Bien que volumineuses, les suspensions laissent passer la lumière.

Un aménagement cossu crée une impression de confort. Mais pour éviter qu’il s’en dégage une certaine austérité, on peut y intégrer des éléments de surprise ou des accessoires extravagants.

Le côté opulent: le bois sombre, le cuir noir, le fini cuivré de la hotte, les nombreuses moulures… autant de composantes qui expriment la richesse. À cela s’ajoutent des plafonds très hauts. Un atout architectural précieux.

Le côté fantaisiste: une abondance de textures et de motifs. Par exemple, un dosseret en zigzag interrompu par un autre modèle de carrelage au-dessus de la cuisinière. Également, des éléments spectaculaires, tels le plancher à grand damier noir et blanc et les luminaires qui couronnent l’îlot.

Le plus La rallonge à côté de l’îlot s’apparente à une vraie table, avec ses pattes en bois moulurées. D’élégantes chaises l’accompagnent.

Pourquoi ça marche? Une palette neutre, effacée, mais chaude, fait en sorte que le mariage des nombreuses composantes s’effectue en douceur. De plus, le plancher lustré se démarque ainsi davantage. On a choisi deux tons de gris pour les armoires, dont un assez pâle, afin d’atténuer leur masse. Et puisque l’ensemble est déjà visuellement chargé, les accessoires décoratifs se font rares et discrets.

Designer: Stacey Cohen

 

À lire aussi: 11 magnifiques plantes d’intérieur pour ajouter du vert à son décor

 

Actuel avec une touche rétro

Bonne idée d’exposer le contenu de ses armoires quand on a de la jolie vaisselle colorée qui vient agrémenter le décor.

Un look actuel n’est pas en tous points contemporain. Et un décor immaculé, ou presque, n’est pas nécessairement froid. Quelques clins d’œil au passé, grâce à des accessoires typiques d’un autre temps, rendent une pièce sympathique.

Le côté actuel: une enveloppe blanche qui reflète la lumière au maximum. Un comptoir en marbre. Et pour les armoires, un mélange de surfaces lisses et de portes aux moulures discrètes.

Le côté rétro: des tabourets de type Thonet, comme dans les bistros parisiens de la Belle Époque, des luminaires qui rappellent les anciennes salles de classe et des moulures couronnées à la jonction des armoires et du plafond.

Le plus Une série de portes vitrées évoquant les buffets d’autrefois permettent de montrer de la jolie vaisselle. Surtout, elles allègent l’espace, même si les caissons s’étirent jusqu’au plafond.

Pourquoi ça marche? En un mot : simplicité. Non pas que l’endroit soit ennuyeux, mais les matériaux sélectionnés sont sobres, à la manière des intemporelles tuiles métro du dosseret. Beaucoup de formes courbes, celles du robinet, des tabourets ou de la vaisselle, contribuent à adoucir l’ambiance. Une couleur d’accent pimpante, le turquoise, égaie la cuisine et la rend accueillante.

Designer: Rachelle Turner

 

À lire aussi: Des blogues déco inspirants

 

Rustique et contemporain

Malgré son imposante silhouette, la hotte de cuisinière, toute blanche, se fond dans le décor.

Dans un coin adjacent à la cuisine, les panneaux des portes d’armoires sont composés d’une grille peinte couleur laiton. L’harmonie est sauve!

On peut aimer l’esprit campagne sans pour autant verser dans les rideaux de dentelle et les bouquets de fleurs séchées. Un élément architectural peut suffire à évoquer ce type d’ambiance. Rien n’empêche de garder un look épuré en misant sur la sobriété et la luminosité.

Le côté rustique: un mur de béton et des pièces de charpente de bois. Les propriétaires de la maison les ont découverts sous du papier peint au cours de rénovations et ont décidé de les laisser tels quels. Brillante décision! C’est maintenant l’âme de la cuisine.

Le côté contemporain: du blanc et des lignes simples, comme pour les portes d’armoires de type Shaker. De luxueux tabourets aux formes avant-gardistes, que l’on devine hyper confortables.

Le plus Un magnifique plancher de bois foncé offre une assise solide et chaleureuse.

Pourquoi ça marche? La décoration blanche et lisse laisse la vedette aux matériaux bruts d’origine. Dans cet environnement monochrome, les matières sont multiples et donnent du caractère : béton, bois, grillage des lampes. Un point important: l’utilisation du laiton partout – robinetterie, poignées, base des tabourets, douilles des suspensions, plaques des prises électriques – unifie l’ensemble et confère une allure chic à la cuisine.

Designer : Lynne Knowlton

 

À lire aussi: Un décor revampé à petit prix

 

Voyez toute la galerie

Impossible d'ajouter des commentaires.