style=

La belle vie d’Anne-Marie : 300 raisons d’aimer Marie-Joëlle

Après le guide de voyage et best-seller 300 Raisons d’aimer New York (maintenant traduit en trois langues!), Marie-Joëlle Parent lançait la semaine dernière 300 raisons d’aimer San Francisco. Anne-Marie Withenshaw y était .

  0

Anne-Marie Withenshaw

Vous connaissez peut-être la journaliste, l’auteure ou «l’instagrammeure». Pour ma part, depuis une dizaine d’années, j’ai le privilège de compter parmi mes meilleures amies cette amoureuse de la vie, douce, sensée, brillante, dont la passion pour New York est contagieuse.

Lancement 300 raisons

À LIRE: Mes plus belles trouvailles déco au nouveau H&M Home

Marie-Joëlle est québécoise, mais c’est aussi une grande ambassadrice des États-Unis, pays qu’elle sillonne depuis sept ans. Elle observe les Américains, dresse leur portrait, les comprend, les analyse. Elle prend en photo leurs monuments comme leurs cafés, leurs événements historiques comme leur quotidien singulier. Elle adore les personnages colorés des grandes villes, va à leur rencontre, et sait nous les présenter pour en faire des héros.

Lancement 300 raisons

Bref, j’avais hâte de voir mon amie, de tenir entre mes mains son nouveau recueil et de vous ramener des photos du lancement. Ma copine y a entre autres annoncé sa nomination comme directrice de collection pour une série de guides 300 raisons d’aimer… Josée di Stasio était là, ayant choisi Marie-Joëlle comme guide pour un épisode californien de sa télésérie culinaire.

Au moment de rédiger ces lignes, par contre, le contexte est différent. Les Américains viennent d’élire Donald Trump. En écoutant le discours de concession de Hillary Clinton, j’ai eu le cœur brisé et j’ai pleuré. Nous sommes nombreux à être surpris, déçus, du résultat de cette élection. Par contre, avec ses photos multicolores d’une ville où la fierté gaie prime, où on cultive des légumes bios sur les toits, où on a élu Harvey Milk et inventé Twitter, 300 raisons d’aimer San Francisco est l’antidote parfait à notre lendemain de veille électorale. Marie-Joëlle nous montre qu’il y a du beau et du bon, en nous faisant découvrir, quartier par quartier, ses raisons de tomber follement amoureuse de San Fran.

Voici cinq de ses 300 raisons d’aimer San Francisco qui me font présentement rêver, et qui me rappellent que l’Amérique n’est pas que Trump.

À LIRE: 3 coups de coeur d’Anne-Marie Withenshaw

300.raisons.san.francisco.livre.galerie

Le livre 300 raisons d’aimer San Francisco (Éditions de l’Homme) de l’auteure Marie-Joëlle Parent est disponible dans les librairies au coût de 29,95 $.

Impossible d'ajouter des commentaires.