On se refait une beauté sans se ruiner

Pas besoin de passer sous le bistouri ou de dépenser une fortune pour atténuer ses rides, défroisser son regard ou camoufler ses cernes. Suffit d’avoir recours aux trucs de nos experts.

  0

Photo: Public School

La chaleur estivale est loin derrière. La pâleur s’est installée sur notre visage, les cernes se creusent, l’énergie cale, bref, où est passée notre bonne mine ? Le grand coup de frais pour réveiller le regard et chasser ces visions sinistres que nous renvoie le miroir, on peut se l’offrir… sans jamais croiser une seringue, un scalpel et, surtout, sans dégarnir son portefeuille.

Cernes : camouflage 101

Nuits courtes ? Coup de stress ? Ou simplement bagage génétique ? Le regard de panda, c’est adorable… sur un panda. Nos démêlés avec les cernes peuvent être réglés facilement en suivant ces conseils. D’abord, le choix de la couleur. On se souvient de la roue chromatique du cours d’arts plastiques ? Elle est fort utile dans l’univers cosmétique : la teinte de l’anticernes doit être opposée à celle des cernes pour pouvoir la neutraliser. Pour les cercles bleutés et violacés, on adopte un anticernes pigmenté d’orangé ou de jaune. Les nuances pêche, saumon et rosé conviennent bien aux auréoles brunâtres. « On doit aussi privilégier un cache-cernes un peu plus pâle que sa couleur de peau », indique la maquilleuse et experte beauté pour Revlon Leslie-Ann Thomson. Les gens font souvent l’erreur de le choisir beaucoup trop clair. Devrait-on préférer un cache-cernes solide ou liquide ? « Les versions solides en bâton masquent davantage, mais font ressortir les rides et ridules sous les yeux. Une texture fluide, donc plus hydratante, sera mieux absorbée par la peau », explique Nathalie Mailhot, cosméticienne chez Pharmaprix. Un cache-cernes crémeux assure une meilleure couvrance pour les cas plus marqués.

Poches : bye, les boursouflures !

On peut user de quelques stratégies pour affronter le problème des poches sous les yeux. Option 1 : le maquillage. La gaffe fréquente commise par les néophytes est de farder uniquement la zone boursouflée. La bonne technique consiste à estomper un cache-cernes de la même couleur que notre carnation sur la partie bleutée (ou brune), puis à utiliser une teinte plus claire dans le sillon créé par les poches. Un crayon illuminateur appliqué dans le creux fera le même effet. Option 2 : les soins. Pour atténuer le bombé des boursouflures, on peut avoir recours à des crèmes, à des sérums ou à des patchs pour le contour des yeux qui possèdent des ingrédients actifs aux propriétés décongestionnantes, tels la caféine et la vitamine B3. Le masque en gel refroidi au frigo désengorge les vilaines boursouflures en 15 minutes top chrono.

Teint : le grand débrouillage

Les experts recommandent d’exfolier le visage une ou deux fois par semaine, afin de donner de l’éclat à l’épiderme et d’éliminer les impuretés. « L’exfoliation déloge les cellules mortes et chasse la grise mine », souligne Nathalie Mailhot. Résultat : la peau absorbera mieux les produits nettoyants et hydratants. La Dre Chloé Sylvestre, propriétaire de la Clinique Chloé médico-esthétique, conseille toutefois d’éviter les exfoliants qui contiennent des billes de plastique, et d’opter pour ceux à grain très fin. On poursuit la quête du teint frais en appliquant une crème BB teintée, moins lourde que le fond de teint, pour dissimuler les imperfections, hydrater et flouter les petites rides d’expression. Elle se rapproche davantage du maquillage que la crème CC, qui a plutôt pour mission de traiter les irrégularités comme les rougeurs et les taches pigmentaires. On peut aussi se permettre un petit nuage de poudre autobronzante pour l’effet bonne mine. Et le fameux coup de fraîcheur qu’on recherche tant ? La Dre Sylvestre est formelle : « Il faut se tourner vers les crèmes anti-âge à base de rétinol, car c’est l’ingrédient actif clé pour toute personne qui veut améliorer l’éclat de sa peau, camoufler ses rides et ridules et diminuer l’apparence de ses taches pigmentaires. » Le rétinol est un dérivé de la vitamine A pure qui permet de régénérer l’épiderme. Pour Nathalie Mailhot, un soin anti-âge à base de vitamine C est un must pour atténuer les rides. Et pour cause : ces crèmes et sérums luttent sans merci contre les méfaits du temps en stimulant la synthèse du collagène, essentiel pour la fermeté et l’élasticité de la peau, et en réduisant l’oxydation de la mélanine (les taches brunes n’ont qu’à bien se tenir !).

Des produits de beauté beaux, bons, pas cher

On renfloue notre trousse de beauté de produits ciblés à prix gentils!

Voyez toute la galerie

Impossible d'ajouter des commentaires.