Bienvenue aux dames

D’une journée, nous sommes passées à une semaine d’événements et d’articles qui portent sur le recul ou l’avancement des femmes. Tant que nous aurons besoin du 8 mars, la bataille est loin d’être gagnée.

  0

J’aime le 8 mars. Il commence une semaine avant l’heure et on peut lire toutes sortes de choses passionnantes sur les femmes, mieux comprendre les enjeux, ce qui les préoccupe, ce qui les freine.

Vous irez voir ces 24 poses féministes, un projet de la photographe Caroline Hayeur, plutôt un éditorial photographique poétique où l’on peut voir et entendre six jeunes féministes. J’ai adoré. C’est beau, esthétique, provocant, vrai. Chaque mot soulève des questions: mère, voilée, menstruée, pauvre, poilue, égale (l’analogie avec le bac à glaçons est fabuleuse), libre, hystérique, grosse, conciliante.

image
Photo: Roxane Arsenault, 24 poses féministes

Aussi, les jeunes féministes de « Je suis féministe » organisent un premier tweet-up à Montréal ce jeudi soir (contraction de tweet et meet-up. Soyez avec elles, même de loin sous #tweetupfeministe. Le 8 mars devient 2.0!

Et tant qu’à faire, je vous invite à découvrir le Festival Edgy Women, un festival féministe célébrant la femme et l’art. On poursuit demain…

Impossible d'ajouter des commentaires.