Bruschetta d’hiver

On adore la bruschetta l’été alors que les tomates sont à leur maximum, mais notre blogueuse foodie Margherita Romagnoli nous propose ici une version hivernale aux haricots blancs et chou frisé (kale). Cette recette de bruschetta de Toscane est tout simplement délicieuse.

  0

Saviez-vous que la prononciation correcte du terme « bruschetta » est en fait « brusKEtta » ? Je sais, tout le monde est convaincu de prononcer la syllabe de la bonne manière, mais dans l’alphabet italien la lettre « K » n’existe pas. Ce son est remplacé par l’union des consonnes « CH » et se prononce bien comme le « K » français.

La bruschetta est un antipasto simple mais savoureux qu’on retrouve sur le menu de pratiquement tous les restaurants italiens du monde. Ce plat nous vient de la Rome antique, alors que les oléiculteurs grillaient le pain afin de goûter les saveurs poivrées de l’huile d’olive fraîchement pressée. En fait, l’habitude de préparer des « bruschettes » au moment de la récolte des olives est encore bien présente en Italie. Avec le temps, plusieurs garnitures différentes ont été élaborées à la maison ou servies dans les restaurants, et on peut maintenant y trouver des légumes, des haricots, de la viande séchée, de la pâte d’olive, du fromage ou du foie de poulet.

Aujourd’hui, je vous propose une version de la bruschetta que l’on mange souvent dans la région de Florence. Je la fais avec des haricots blancs (cannellini) et du chou frisé (kale), des ingrédients très présents dans les recettes traditionnelles de la Toscane.

Photo: Margherita Romagnoli

Bruschetta d’hiver

Préparation : 35 minutes

4 portions

À LIRE: Tartare de saumon à l’avocat, au pamplemousse rose et à la grenade

Photo: Margherita Romagnoli

Ingrédients  

  • 250 ml (1 tasse) de haricots blancs cuits et égouttés (cannellini) à température ambiante*
  • 2 gousses d’ail hachées + 1/2 gousse (facultatif)
  • 1 branche de romarin
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive extra vierge + filet (garniture)
  • 1 bouquet de chou frisé (kale)
  • 4 tranches de pain de campagne (environ 2 cm d’épaisseur), même de la veille
  • Sel, poivre et piment de Cayenne

 

Instructions

  1. Dans un bol, mélanger les haricots blancs, 1 gousse d’ail, le romarin, 1 c. à soupe d’huile d’olive. Saler et poivrer. Réserver.
  2. Laver et essorer le chou frisé. Enlever les tiges et hacher les feuilles.
  3. Dans une poêle, sur feu moyen, faire dorer l’autre gousse d’ail hachée dans 3 c. à soupe d’huile d’olive. Ajouter le chou frisé, baisser le feu et cuire à couvert pendant 20 minutes en ajoutant de temps à autre un peu d’eau pour éviter que le chou ne sèche.
  4. Saler le chou et ajouter une pincée de piment de Cayenne, remuer encore un peu et éteindre le feu. Laisser refroidir quelques minutes.
  5. Griller les tranches de pain (les frotter avec la demi-gousse d’ail, si désiré).
  6. Sur chaque tranche de pain, ajouter 2 c. à soupe de haricots, 1 bonne cuillerée à soupe de chou frisé et verser un filet d’huile d’olive.

* Vous pouvez les cuire vous-même ou les acheter déjà cuits en conserve.

À LIRE: Risotto au chou frisé et au citron 

Impossible d'ajouter des commentaires.