Mijoteuse: les meilleurs trucs pour bien la choisir

Solution pratique pour obtenir un plat tout chaud au retour du travail, la mijoteuse fait un retour en force ces dernières années. Voici les critères d’évaluation à considérer pour effectuer le bon achat ainsi que les résultats d’un test de notre journaliste sur trois mijoteuses.

  0

 

Redécouvrir la mijoteuse
La mijoteuse est un appareil à cuisson humide : les aliments y cuisent lentement, à couvert, sous la chaleur indirecte des éléments chauffants logés dans le caisson. Outre les fèves au lard, les ragoûts et les plats en sauce, la mijoteuse se prête à la préparation de soupes, de chilis ou de plats de viande braisée. Son principal atout demeure sa simplicité d’utilisation : il suffit d’y réunir tous les ingrédients et de les laisser mijoter pour obtenir un repas savoureux.

mijoteuse 700x467

Photo: iStock

Pratique : pas besoin de surveiller ni de brasser constamment le repas.
Économique : le mode de cuisson lent permet de tirer le meilleur des morceaux de viande plus coriaces, offerts à bon prix.
Moins énergivore : ce petit électroménager consomme 80 % moins d’énergie que la cuisinière ou le fourneau, selon Donna-Marie Pye, auteure de plusieurs livres sur la cuisson à la mijoteuse.

LES CRITÈRES D’ACHAT

Les matériaux et l’utilisation
La cocotte de la majorité des modèles est faite de grès émaillé ou de céramique. Amovible, elle se pose sur un caisson de métal et peut aller au lave-vaisselle. Le couvercle de la mijoteuse peut être en verre trempé ou en grès. Certains modèles peuvent être utilisés sur la cuisinière, pour saisir les aliments, avant de passer au mode de cuisson lente. 

La sécurité et la fiabilité
Les modèles offerts sur le marché présentent sensiblement les mêmes éléments chauffants logés dans le caisson de manière sécuritaire, un peu comme un chauffe-plat, et s’équivalent au plan de la cuisson. Sur la plupart des appareils, le fil électrique est court ce qui permet d’éviter les incidents. Il faut s’assurer que les poignées isolantes sont solides et que le couvercle offre une prise facile. À noter que l’extérieur de la mijoteuse devient chaud lors de la cuisson et qu’il faut être vigilant s’il y a de jeunes enfants à la maison. À moins de laisser échapper le pot de céramique, une mijoteuse peut durer de longues années.

Le format
La cuisson est plus efficace lorsque la mijoteuse est remplie aux trois quarts. Suivant ses besoins, on choisit une mijoteuse d’une capacité de 2, 4, 6 ou 8 litres. Pour cuisiner de petites portions pour une ou deux personnes, une mijoteuse de 4 litres est suffisante. Pour cuire un rôti de bœuf ou un poulet entier, ou encore pour faire de grosses recettes, les formats 6 ou 8 litres s’avèrent plus adéquats.

Les réglages
Au minimum, la mijoteuse offre les options de cuisson à basse intensité (100 °C/200 °F) pour environ 6 à 8 heures, de cuisson à haute intensité (150 °C/300 °F) de 2 à 4 heures et le bouton d’arrêt. Certains modèles proposent une option « garder au chaud » très utile jusqu’au service. Si on souhaite utiliser la mijoteuse pendant la nuit ou pendant son absence, on opte pour un appareil programmable qui passera automatiquement du mode cuisson au mode « garder au chaud », après le nombre d’heures programmées.

Impossible d'ajouter des commentaires.