style=

Comment j’ai appris à ne plus avoir peur de la lingerie taille plus

Envie de dessous qui mettent les rondeurs en valeur? Les conseils de Lauren Gray pour ne pas se perdre dans le rayon de la lingerie taille plus.

  0

Quand j’étais ado, les rayons de lingerie taille plus se résumaient à quelques très grandes robes de nuit en coton, à des soutiens-gorges assez neutres merci et à une petite section de culottes (que je refuse de décrire comme des « culottes de grand-mère », parce que ce sont encore les modèles que je préfère). Trouver un soutien-gorge à la fois bien ajusté et stylé était un sacré défi. Pendant des années, quand venait le temps de rafraîchir mon tiroir à sous-vêtements, j’allais dans les boutiques avec pour but d’en ressortir le plus vite possible.

Plus maintenant. Grâce à des femmes comme Ashley Graham, une mannequin qui a dessiné sa propre collection de lingerie pour Addition Elle, une petite révolution s’est opérée. Aujourd’hui, les rondes comme moi peuvent s’acheter sans trop fouiller de magnifiques ensembles de lingerie taille plus chics et sexys.

À LIRE: Comment les couples gèrent-ils leur argent? 

Si l’on est à la recherche de nouveaux ensembles de lingerie taille plus, mais qu’on ne sait pas par où commencer, c’est une bonne idée de penser d’abord à mettre en valeur ses parties du corps préférées. Moi, je me sens sexy lorsque je montre mes cuisses et mes fesses, donc j’aime les culottes garçonnes avec des détails de dentelle à l’arrière. Les blogues taille plus sont également précieux quand on cherche à se donner du courage ou à s’inspirer. Chanté B de Everything Curvy & Chic, Corissa Enneking de fatgirlflow.com et Gabi Gregg de gabifresh.com prônent toutes l’acceptation de soi sur un ton ludique et assumé. Ce n’est pas une mauvaise idée d’imprimer une photo ou deux de leurs sites et de les apporter avec soi en boutique. Et si l’on est en quête d’un nouveau soutien-gorge ou de sous-vêtements de maintien pour aller sous un haut ou une robe en particulier, on s’assure d’apporter le morceau en question lorsqu’on va magasiner.

À  LIRE: Les plus célèbres controverses des Oscar

Mon conseil le plus important ? En cas de doute, poser des questions. Les vendeuses sont là pour nous répondre, même si l’on veut uniquement savoir quelle est la différence entre le soutien-gorge pigeonnant et celui à demi-bonnet. On peut aussi leur demander de déterminer la taille de soutien-gorge qui nous convient, un service généralement gratuit (je le fais dans tous les magasins que je visite pour être certaine que l’ajustement soit parfait chaque fois). Parfois, ça nous donne tout simplement une seconde opinion. (L’idée d’être en petite tenue devant une vendeuse nous fait rougir? On prend un selfie devant le miroir et on l’envoie à sa meilleure amie pour savoir ce qu’elle en pense.) En outre, si l’on magasine depuis un bout, qu’on n’a toujours rien trouvé et qu’on commence à en avoir sérieusement assez, on en reste là. On y retournera un autre jour, en meilleure forme. Disons-le, se regarder en sous-vêtements sous des lumières fluorescentes, stressée, en sueur et irritable, c’est vraiment la pire chose pour l’estime de soi.

C’est normal d’hésiter lorsque vient le temps d’acheter de la lingerie : rien ne rend plus vulnérable que d’enfiler de si petits morceaux de tissu. Mais cette vulnérabilité a peut-être quelque chose de bon, selon Marie Southard Ospina, qui écrit à propos de l’image corporelle positive. « Je ne veux pas seulement parler du moment où vous êtes en sous-vêtements devant quelqu’un dans votre chambre à coucher. Déambuler seule dans la maison, vêtue de dessous affriolants, peut faire peur, parce qu’on craint souvent notre corps dans son plus simple état. » Et pourtant, voilà un geste qui peut aider à bâtir la confiance en soi. « Montrer les côtés les plus vulnérables de notre personnalité peut nous donner une toute nouvelle force », dit Mme Ospina. Je ne pourrais pas être plus d’accord avec elle.

Nos ensembles de lingerie taille plus favoris

Lingerie taille plus

Impossible d'ajouter des commentaires.