Acheter et rénover une maison: Avant… et après?

Six ans de préparation, un an de recherches intensives, sept mois de planification et un mois et demi de rénovation plus tard, je crois qu’arrive enfin le moment tant attendu du dévoilement, du fameux «avant/après». Mais est-ce vraiment la fin?

  0

 

Depuis quelques années, mon objectif de vie à court terme a été l’achat d’une propriété. Devenir PDG avant 30 ans? Gagner 100 000 $ par année? Non! Acheter une toute petite maison dans l’est de Montréal à côté d’une grande artère déglinguée? Oh oui! À chacun ses ambitions. Je pensais qu’après avoir fait cette acquisition, je pourrais passer à un autre projet, peut-être enfin gagner ces 100 000 $…

Mais ce à quoi je pense le plus souvent, c’est la maison. La cuisine à rénover, le puits de lumière à changer, la brique à réparer et j’en passe. Je prévois aussi la cour de mes rêves, qu’on ne pourra sûrement pas s’offrir cet été. Et le pire de tout? Je pense à la revente. J’ai l’impression que chaque décision que nous prenons aura des conséquences sur le choix de futurs acheteurs. Et si nous construisions plutôt un deuxième étage au lieu de vendre? Et comment l’aménager? J’ai le cerveau qui «spinne» encore une fois dans l’immobilier.

À lire aussi: Nos meilleures astuces déco

Avant que nous décidions de déménager, une visite s’impose. Faites comme chez vous, gardez vos souliers, mais attention, les planchers sont fragiles.

Voyez toute la galerie

Qui a dit que les milléniaux n’achetaient pas de propriété? Notre cas n’est pas unique. Je n’ai pas fait d’étude exhaustive, mais dans mon entourage immédiat, presque une dizaine d’amis ont acquis une propriété dans la dernière année ou en magasinent une. La seule chose qui diffère des générations précédentes, c’est qu’on en fait des blogues!

Celui-ci tire d’ailleurs à sa fin. Vous ne savez peut-être toujours pas comment trouver la maison idéale, «raper» un REER ou installer un panneau de gypse, mais vous savez maintenant que c’est possible de le faire. Je vous laisse, un petit verre de blanc fruité m’attend sur la terrasse.

À lire aussi: Expo 67: la Maison Châtelaine en images

Marie-Pier Gagnon est rédactrice à la pige.

Impossible d'ajouter des commentaires.