5 sports pour bouger et s’amuser

L’exercice est bon pour nous, on est d’accord. Mais le fun n’est pas contre-indiqué ! Voici cinq activités physiques pas ennuyantes du tout, inspirées de disciplines aussi diverses que le surf, le ballet, la boxe, le pilates et le yoga. 

  0

En partenariat avec Florastor

Photo : getty images/fatcamera

Ballet hop !

La danse décomplexée

Une barre, de délicats chaussons, de grands miroirs et beaucoup de concentration. Sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal, les fondatrices de Ballet hop! offrent de la danse classique cool. « Les gars ont leurs ligues de garage, pourquoi nous, les filles, on ne pourrait pas faire la même chose avec le ballet ? » lance Camille Rouleau, la cofondatrice. Depuis l’ouverture du studio à l’automne 2016, les cours de ballet pour adultes ont la cote. Mais on fait bien plus qu’y apprendre des chorégraphies. Dans la classe Sans chichis où je me présente un jeudi soir, on s’entraîne – échauffement, étirements, muscu – et on s’initie à quelques techniques de ballet simples juste pour le plaisir et la découverte. « Nos cours allient le côté artistique du ballet aux bienfaits d’un entraînement à haute intensité. On travaille la musculation, la souplesse et la posture », précise Camille. Ce n’est pas facile de me tenir parfaitement droite, une jambe sur la barre d’appui, un bras en arrondi au-dessus de la tête… Heureusement, l’esprit d’équipe qui anime notre petit groupe nous permet de nous recentrer, de faire pliés et développés en chœur. Pour la ballerine en nous qui veut se dégourdir les jambes.

Montréal – ballethop.com, esbq.ca (programme récréatif adulte) ; Québec – LEDq.qc.ca

Photo : getty images/tom werner

Essentrics

Force et souplesse tout-en-un

Au Studio Locomotion, la séance d’Essentrics commence par des exercices d’échauffement sur une chanson des Backstreet Boys. Cette méthode, que plusieurs connaissent de nom pour avoir lu que des joueurs du Canadien
et des athlètes olympiques l’ont intégrée à leur entraînement, a été créée à Montréal par Miranda Esmonde-White, une ex-ballerine, et sa fille Sahra. Elle s’appuie sur la contraction musculaire excentrique – en deux mots, il s’agit de simultanément allonger et renforcer les muscles. « Cette technique donne de l’amplitude aux mouvements, et on ne maintient pas les poses comme en yoga, on ne s’arrête jamais de bouger », précise Maude Desjardins, qui, après une formation en danse lui ayant causé des blessures, s’est tournée vers cette discipline qui guérit. Le but, c’est d’être mieux dans son corps. En musique, on travaille en force tout en faisant un effort constant pour s’allonger au maximum. Les mouvements, la grâce et le travail musculaire intense du ballet sont là, ainsi que la fluidité du taï-chi. « Les mollets sont les deuxièmes muscles les plus puissants du corps, m’explique Maude, et plusieurs athlètes de haut niveau n’ont pas les pieds, les chevilles et les mollets assez forts. L’Essentrics travaille spécifiquement ces zones. » Toute la beauté de la chose réside dans le fait qu’il n’y a pas d’impact. À la fin du cours, je me sens bien et étirée. On recommence quand ?

Montréal – studiolocomotion.com ; Partout au Québec – essentrics.com

Photo : getty images/gradyreese

Piloxing

Entre combat et étirements

À l’agenda : essai du Piloxing, un combo insolite de mouvements de boxe, de danse et de pilates. Au Club athlétique Mansfield, Marie-Ève nous fait répéter les exercices un côté du corps à la fois, pour un travail en profondeur. Son cours de PiYo fait partie de la grande famille du Piloxing, une technique mise au point par Viveca Jensen. Danseuse de formation devenue instructrice de pilates, cette Suédoise installée à Los Angeles souhaitait allier sa passion pour la danse à un entraînement plus intense. « Il y a de nombreux avantages, explique Marie-Ève. On gagne en flexibilité et en force musculaire. » On améliore aussi son endurance en travaillant simultanément les muscles du haut et du bas du corps. J’ai chaud, très chaud. Mes abdos sont sollicités en continu, mais aussi mes jambes, mes bras, mes fessiers ! Tout le monde peut pratiquer le Piloxing, notamment celles qui recherchent la souplesse que procure le pilates ainsi que la puissance et l’agilité associées à la boxe. Les exercices se déclinent en fonction des forces et des capacités de chacun, mais pas de doute, l’intensité est au rendez-vous. Et on y prend goût ! Je n’ai pas vu l’heure passer.

Montréal – clubmansfield.ca, ymcaquebec.org ; Partout au Québec – nautilusplus.com 

Photo: getty images/alvarez (biodanza)

Biodanza

Le mouvement qui libère

Durée : 2 heures 30 minutes. Un cours de danse qui allait durer tout ce temps ? Comment allais-je survivre ? L’animatrice Maira Martinez m’explique les principes fondateurs de cette méthode créée dans les années 1960 au Chili par un psychologue, pendant que la grande salle au plancher de bois du Mile-End se remplit peu à peu. « La Biodanza utilise l’élan vital en chacun de nous. C’est un processus d’épanouissement global qui vise la joie de vivre et l’expression corporelle. » J’arrive en fin de session, les membres du groupe bougent ensemble depuis plusieurs semaines déjà. Pas d’autre choix que de plonger, me dis-je, mi‑intriguée, mi-amusée. Les musiques défilent une à une et, chaque fois, Maira nous indique ce que l’on va faire. Parfois on danse seul, au gré de nos envies, parfois à deux, en se laissant guider par l’autre, parfois le groupe fait corps se déplaçant d’un seul tenant. Pas de chorégraphie ni de mouvements imposés, seulement la musique, son corps et les autres. Oui, les autres. Ce soir-là, j’ai dansé, j’ai enlacé, je me suis laissée porter par une vingtaine de personnes, hommes et femmes, de tout âge. Et je suis sortie du studio à la fois épanouie par tant de chaleur humaine et énergisée par les mouvements effectués. Deux heures trente, ce n’est rien quand on est bien.

Partout au Québec – biodanza.ca

Photo: Annabelle Higgins (oasis fitness, entraînement sur planche de surf)

Entraînement sur planche de surf

Sur une « plage » près de chez soi

Une vague artificielle, des vidéos de plages, des tonnes de maillots de bain et un Westfalia transformé en bar. En mettant les pieds chez Oasis Surf dans le Quartier Dix30, je suis tombée dans un autre monde. Celui des surfeurs et de l’été éternel. C’est dans une salle du deuxième étage avec vue plongeante sur ce décor de vacances qu’Annabelle Higgins, propriétaire d’Oasis Fitness, dispense les cours d’entraînement sur Surfset – une planche posée sur trois ballons qui reproduit l’instabilité des flots. « C’est un entraînement complet, tous les muscles sont sollicités. Résultat, on améliore sa posture et son endurance », explique-t-elle. Pas facile au début ne serait-ce que de monter sur cette fichue planche, mais au bout de 10 minutes, je prends déjà beaucoup de plaisir à bouger dessus. On y fait quoi ? Le cours Blend auquel j’ai participé est inspiré d’une vraie séance sur les vagues. On y alterne les exercices intenses et modérés de façon à travailler l’endurance cardiovasculaire et musculaire. On monte, on descend, on fait la planche sur la planche, on nage dans une mer virtuelle. Très agréable comme entraînement. Après une heure, je ne veux plus descendre. On refait la posture du chien tête en bas une dernière fois ?

Brossard – oasisfitness.ca ; région de montréal – pennyvassil.com ; Québec – laplagequebec.com

Impossible d'ajouter des commentaires.