Parents et toujours amants

À lire absolument si, depuis l’arrivée des enfants, votre lit ne sert qu’à dormir.

  0

Britterlanson/Cultura/Corbis

De l’énergie, du temps et de l’intimité : trois ingrédients essentiels à la vie sexuelle et romantique d’un couple, mais trois denrées rares lorsqu’on est parents. La course quotidienne du boulot-métro-bécots laisse peu de place au romantisme et peu de temps pour faire l’amour. Sans compter la spontanéité, qui doit désormais attendre que les bouts de chou soient endormis.

Où et comment trouver l’énergie, le temps et l’intimité pour rester des amants tout en étant parents? La psychothérapeute conjugale et familiale Claire Leduc et les sexologues cliniciennes Mériza Joly et Nicole Audette donnent quelques trucs et conseils tout simples, mais efficaces pour entretenir le plaisir d’être avec l’autre et attiser le désir.

Dormir
Premier conseil des expertes : dormir. Dormir pour mieux faire l’amour… Drôle de conseil, direz-vous? Certes, mais suggestion tout de même judicieuse, car les parents sont souvent si fatigués, à la fin de leur course quotidienne, qu’il leur reste tout juste assez d’énergie pour regarder le téléjournal. « La fatigue est la pire ennemie de la vie sexuelle et romantique d’un couple, souligne Claire Leduc. Il faut s’accorder le plus de temps de sommeil possible. C’est difficile de se mettre en mode désir et séduction quand on est épuisé. »

Prendre soin de soi : un atout séduisant
« Après les grossesses, les femmes doivent composer avec la transformation de leur corps, pour certaines s’installe une certaine pudeur à se dévêtir, et par conséquent, à faire l’amour, explique Mériza Joly. Elles doivent d’une part accepter cette nouvelle image et surtout prendre soin d’elles, se redonner des petits plaisirs féminins. Parfum, maquillage, soin chez l’esthéticienne, pédicure, etc. Non pas dans le but exclusif de plaire à leur partenaire, mais pour renouer avec leur corps, avec leur plaisir d’être femme et leur potentiel de séduction. »

La séduction peut même devenir un sujet à aborder avec votre conjoint. Son vieil ensemble de jogging et votre vieux t-shirt sont peut-être confortables pour faire le ménage ou changer les couches, mais ils restent peu attrayants… Sans être au garde-à-vous tous les jours, il faut tout de même avoir envie de plaire à l’autre le plus souvent possible. Souvenez-vous du soin que vous mettiez à vous préparer lorsque vous n’étiez encore que des amoureux. « Il faut rester désirable à ses propres yeux et aux yeux de l’autre, précise Nicole Audette, et au besoin, il ne faut pas hésiter à dire à l’autre ce qui le rend désirable à nos yeux. Cela peut l’inciter à mieux prendre soin de lui. On n’hésite pas non plus à le complimenter, ce qui a aussi un effet sur le désir. »

« Recevoir un massage en même temps ou aller passer une ou deux heures ensemble dans un spa, à recevoir des soins ou à vous plonger dans des bains thérapeutiques. Aller chez le coiffeur en même temps et vous faire la surprise de votre nouveau look… Il suffit parfois de peu pour se recentrer sur le corps de l’autre, sur sa propre sensualité, et ainsi voir l’autre comme une femme ou un homme et pas seulement comme une mère ou un père », indique Meriza Joly.

Bouger et manger mieux
Autres astuces séduction : l’exercice physique et une bonne alimentation. D’une part, parce que l’exercice physique contribue à réduire le stress, un ennemi sournois, mais redoutable pour la libido, et d’autre part, parce que bouger et mieux manger donnent de l’énergie, celle dont vous avez besoin pour vos tâches de parents et vos moments plus torrides… Sans compter les effets bénéfiques sur la silhouette et l’estime de soi.

Prendre rendez-vous
Les deux sexologues insistent particulièrement sur l’importance d’accorder la priorité aux moments à deux. De se donner des rendez-vous et les respecter au même titre qu’on respecte d’autres rendez-vous et d’en faire des moments d’intimité sacrés, où on ne se laisse pas envahir par les demandes des enfants, les obligations sociales et le sentiment de culpabilité. « Il faut inscrire ces rendez-vous à l’agenda et les respecter comme on respecterait un rendez-vous chez le dentiste, à défaut de quoi le quotidien prendra toujours le dessus, mentionne Claire Leduc. Pas nécessaire de prévoir de très longues périodes. Un bout d’après-midi, une soirée, une matinée, l’important, c’est d’être dans votre intimité de couple, d’avoir un rendez-vous avec votre conjoint. »

Inutile toutefois de faire de folles dépenses pour se retrouver en tête-à-tête. Si votre budget est restreint, allez-y pour une soirée romantique à la maison. Demandez à un grand-parent ou à des amis, à qui vous pourrez rendre le même service, de prendre les enfants pour une nuit. Échangez une soirée de gardiennage par semaine avec d’autres parents et profitez-en pour aller marcher, patiner, faire du vélo, aller au cinéma ou souper à deux.

L’idée est de recréer l’atmosphère des vacances pendant quelques heures. Car vous ne serez sans doute pas surprises de l’apprendre, mais les études démontrent qu’une large part des problèmes sexuels (problèmes érectiles, absence de libido, panne de désir ou d’orgasme) que vivent de nombreux couples disparaissent parfois comme par enchantement, en vacances… À bon entendeur, salut…
Attention toutefois : pas de pression! Ces rendez-vous peuvent être tout aussi bien romantiques et ludiques que sexuels. Il n’est pas nécessaire que cela finisse au lit. L’important, c’est d’installer une atmosphère « couple » par le biais de ceux-ci. De vous rappeler mutuellement et régulièrement que vous êtes un homme et une femme, des amoureux, des amants et non seulement des parents. Ne vous mettez pas de pression, mais profitez du moment pour apprécier l’autre, le retrouver et l’aimer.

Laisser monter le désir
« Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier », a joliment écrit un jour Georges Clémenceau. Et il avait bien raison, car l’attente d’un plaisir augmente le désir qu’on en a. L’anticipation de ces rendez-vous avec votre conjoint contribuera à susciter ce désir. On peut se laisser aller à la spontanéité pour ce rendez-vous, mais on peut aussi s’y préparer en concoctant une activité ou une ambiance spéciale. Le fait d’y penser à l’avance, d’avoir hâte et d’en profiter, le moment venu, c’est déjà un peu d’épices dans le romantisme et la vie sexuelle et un pied de nez à la routine.

Le désir sur Mars et Vénus
Côté désir : hommes et femmes ne sont pas toujours à égalité, souligne cependant Mme Joly. « Beaucoup de femmes n’ont pas le temps de désirer leur homme ou de laisser monter leur propre désir, car les hommes se montrent souvent trop empressés. Le moindre câlin doit aboutir à l’acte sexuel, ce qui rebute plusieurs femmes, qui finissent par en conclure qu’elles n’ont pas de libido ou de désir. Elles finissent par éviter les caresses et les contacts et s’éloigner physiquement de leur partenaire. Si c’est le cas, mieux vaut en parler. Les moments de tendresse, les caresses et les baisers pendant la journée contribuent à attiser le désir. Il ne faut pas y renoncer. »Mme Audette soulève pour sa part qu’il est essentiel que chacun des conjoints comprenne les besoins de l’autre. Savoir, par exemple, que les femmes ont besoin de vivre leur sexualité dans un climat plus sentimental, et que les hommes, eux, sont plus sentimentaux quand ils obtiennent vos faveurs…

L’intimité : une aptitude à pratiquer
Donner priorité à son couple régulièrement est également une sage habitude, qu’il faut entretenir dès l’arrivée des enfants. Il est faux de croire qu’on peut négliger la relation de couple pendant de longues années et renouer facilement le contact, une fois que les enfants seront plus vieux. « Il faut investir du temps et de l’énergie si on veut maintenir la relation vivante au sein du couple », rappelle Mme Leduc.

Se retrouver seuls en tête-à-tête favorise les confidences, les mots doux, et contribue à maintenir l’intimité émotive qui prédispose à l’intimité sexuelle.

Un soir par semaine, soupez à deux après avoir couché les enfants. Pendant ces moments, tâchez d’oublier vos petits rejetons. Parlez de tout sauf d’eux! En parlant uniquement des enfants, certains couples tentent d’éviter les sujets plus délicats concernant des problèmes dans leur relation amoureuse et finissent par ne plus se parler vraiment, accumulant frustrations et problèmes.

Pendant le va-et-vient de la semaine, multipliez les occasions de vous parler. Fermez le téléviseur pendant le souper et lorsque vous avez la chance d’être seuls. Vous ferez ainsi mentir les statistiques provenant d’études américaines, qui soutiennent que les couples ne se parlent qu’environ 10 à 20 minutes par semaine! Multipliez aussi les petites attentions envers l’autre. Car d’autres études ont démontré qu’on a parfois tendance à faire preuve de moins de gentillesse et de politesse envers notre conjoint qu’envers nos bons amis! « Se faire des compliments, se dire qu’on s’aime, se faire dire qu’on est désirable ou dire à l’autre qu’on le désire, c’est souvent une clé magique pour aller au lit », conclut Mme Audette.

Si vous ne vous souvenez pas de la dernière soirée passée à deux, oubliez votre culpabilité parentale et sortez vite votre agenda. Chaque moment passé ensemble à solidifier vos liens, à mieux vous connaître et à entretenir votre flamme feront de vous non seulement un couple plus uni, mais sans doute aussi des parents plus disponibles et plus en forme! Vos enfants en profiteront eux aussi.

À consulter :

Programme de soutien pour les parents www.parententraineur.com

Être parents sans cesser d’être amants, Yves-Alexandre Thalmann, Éditions Jouvence, 2008.

Comment rester amants quand on devient parents, Mélanie Schmidt-Ulmann, Éditions Leduc.s., 2010.

Impossible d'ajouter des commentaires.