Soirée coquine : 10 idées

Pimentez vos ébats amoureux ! La sexologue Sylvie Lavallée propose des façons de faire l’amour différemment… et simplement.

  0

Entendons-nous : en matière de sexe, on ne réinventera pas la roue. Si toutefois on a envie de sortir de la routine, l’exploration de nouveaux sentiers peut apporter beaucoup de plaisir. L’important, c’est de se laisser aller et de suivre ses désirs.

Photo: iStock

Photo: iStock

1. Les yeux bandés
À essayer dans n’importe quelle position. Quand on ne voit pas, on n’a d’autre choix que de s’abandonner. On arrête de réfléchir aux enfants, aux courses, au travail… On se contente de ressentir tous les plaisirs dont profite son corps. C’est parfait pour les femmes qui ont tendance à toujours vouloir être en contrôle de la situation. Cela leur permet d’être à l’écoute de leurs sensations.

2. Les mains attachées
Calmez-vous, il ne s’agit pas de « sexe extrême » ! Ici encore, l’objectif est de trouver des manières de se laisser aller. Le fait d’être limitée dans vos mouvements et de ne pouvoir toucher l’autre vous aidera à lâcher prise. C’est aussi le moment idéal pour se livrer aux plaisirs de l’amour oral.

3. Réinventer le missionnaire !
Excellente façon d’intensifier le plaisir de l’amour en face à face. La femme est étendue sur le dos, les jambes relevées sur les épaules de l’homme qui est agenouillé. Dans cet angle, le bassin est plus élevé ce qui stimule le point G et offre une pénétration plus en profondeur. Il s’agit d’une position tout indiquée pour les femmes qui apprécient les stimulations vaginales. Mais attention car pour la mettre en pratique, le corps doit être bien préparé. (Voir l’encadré ci-dessous.)

4. Utiliser les autres pièces…
Au fil du temps, on perd l’habitude de sortir de la chambre à coucher. Cassez la routine en commençant à vous embrasser et à vous déshabiller dans les escaliers ou dans le salon. Mieux encore : restez dans cette pièce pour faire changement. À la limite, vous pouvez même trimbaler un petit matelas pour plus de confort.

 Les préliminaires sont très importants puisqu’ils permettent au corps de la femme de se préparer à recevoir le pénis. Au fur et à mesure que l’excitation gagne en intensité, les parois vaginales prennent de l’expansion et l’utérus remonte. Pour les positions qui procurent une pénétration plus profonde, les préliminaires sont essentiels.

5. Un brin de littérature érotique
Pendant la semaine, on nourrit ses fantasmes en lisant des histoires coquines et à la Saint-Valentin, on « s’ouvre l’appétit » en se lisant la partie la plus excitante. Chacun se met dans l’ambiance grâce au même texte, à l’aide de passages différents. C’est une bonne manière de découvrir les fantasmes de l’autre. C’est beaucoup moins menaçant que de regarder un film pornographique.

Pour des idées de lecture érotique, lisez notre article Osez les livres osés

6. Fusion dorsale
Le dos est un éternel oublié pourtant, il s’agit d’une vaste zone érogène. Pourquoi ne pas le mettre en avant-plan grâce à des positions qui le rendront accessible aux caresses ? Le « doggy style », par exemple, permettra au partenaire de toucher vos fesses, vos cuisses et votre nuque. Il vous procurera également une pénétration plus profonde. Pour varier, essayez cette position sous la douche ou encore, allongez-vous sur le ventre, les jambes droites et collées. De cette manière, vous obtiendrez des sensations différentes.

7. Sans les mains !
Ici, on veut exploiter le sens du toucher. On s’enduit d’huile de massage et on caresse le partenaire avec les pieds, les seins, les cheveux… Pour plus de sensations, la marque K-Y propose des lubrifiants corporels et des huiles qui ont un effet chatouillant ou chauffant. C’est très aphrodisiaque.

8. Fétichisation du corps de l’autre
Vous aimez le torse ou les fesses de votre partenaire ? Faites-en votre fétiche ! Appropriez-vous cette partie en la caressant, la léchant ou la tapotant. Et pendant que vous vous affairez à l’exploiter au maximum, n’hésitez pas à en faire l’éloge à haute voix, comme s’il s’agissait d’un objet précieux.

9. Donne-moi l’heure
Imaginez que les parois du vagin correspondent aux chiffres d’une horloge. Laissez ensuite votre amoureux vous caresser, à l’aide d’un ou de deux doigts, et essayez de deviner quelle région est stimulée. Est-ce à 1 h ? À 6 h ? Le partenaire peut aussi effectuer de petites rotations et appliquer de légères pressions. Autre possibilité : il se laisse guider par vous. C’est un mélange d’interaction et de sensualité.

10. Faire perdurer le plaisir…
Quand c’est terminé, qu’est-ce qui nous interdit de continuer ? Prolongez votre voyage au 7e ciel en vous caressant tranquillement. Essayez d’entretenir l’envie afin d’aller plus loin et d’augmenter votre satisfaction.

L’heure exquise
De 17 à 19 heures, la température du corps est plus élevée et c’est le moment idéal pour pratiquer tous les genres d’activité physique… À l’opposé, la pire période pour faire l’amour se situe entre 22 h et 24 h, en raison de l’accumulation de fatigue.

Encore plus d’idées pour les soirées coquines !

Quatre choses à essayer… un autre jour !

1. Se filmer
Pour souligner la Saint-Valentin, certains couples filment leurs ébats. Malheureusement pour eux, le résultat est rarement celui escompté. L’éclairage est mauvais, les plans aussi et les expressions faciales sont parfois loin de ce à quoi ils s’attendaient. Pour éviter les déceptions, choisissez un autre moment pour jouer les acteurs XXX.

2. Le sexe anal
Beaucoup d’hommes insistent pour explorer cette avenue qui, il est vrai, peut procurer beaucoup de plaisir aux deux partenaires. Avant de se lancer dans une telle expérience, la femme doit toutefois être détendue… Un état difficile à atteindre quand on est soumise aux pressions et à l’idée de perfection liées à la Saint-Valentin.

3. Les gadgets
Une bonne idée pour ceux qui désirent enrichir leur collection d’accessoires sexuels, mais une mauvaise pour les néophytes en la matière. Devant les rotations et les bruits du vibrateur grand V, elle risque en effet d’éclater de rire ou pire, de demeurer pantoise. Il faut un petit moment pour apprendre à utiliser ces gadgets et que ce n’est pas le moment de lire un manuel d’instruction !

4. Trio, échanges, mélanges…
Entre le fantasme et la réalité, il y a une différence énorme. Pas facile de trouver le ou les bons partenaires. Pire encore, l’arrivée d’une nouvelle personne pourrait susciter de la jalousie à l’intérieur du couple et être perçue comme un élément de menace. La Saint-Valentin est la fête des amoureux. Célébrez-la à deux.

Ce n’est pas le moment ! Pour bien des femmes, la Saint-Valentin doit être romantique, sensuelle et magique. Tout doit être parfait. Or, devant de telles attentes, il vaut mieux éviter les situations stressantes, particulièrement en matière de sexe.

Et pour ces messieurs…
Les femmes apprécient la douceur et la sensualité, mais elles aiment surtout la virilité. C’est pour cette raison qu’inconsciemment elles érotisent le « chef de meute », l’homme dominant qui saura les protéger contre l’ennemi. Au lit, c’est le même principe. Elles trouvent plaisir à se sentir désirées et elles veulent un partenaire qui prend les choses en main. En d’autres mots messieurs : réveillez le doberman qui sommeille en vous ! Votre partenaire en sera qu’agréablement surprise.

Un article sur des Québécoises qui ont choisi de vivre leurs fantasmes.

 

Impossible d'ajouter des commentaires.