Couple: une vie collés-collés

Roxane Lambert et Sébastien Peeters mangent, dorment et travaillent ensemble tous les jours. C’est la vie que ce couple propriétaire d’une ferme laitière dans les Laurentides a choisi.

  0

Photo: Maude Chauvin

Roxane Lambert, 32 ans, Sébastien Peeters, 30 ans. Parents de Mégane, 8 ans, Émile, 6 ans, Victoria, 4 ans, et Charline, 2 ans. Copropriétaires d’une ferme laitière et de grandes cultures à Saint-André-d’Argenteuil, dans les Laurentides. En couple depuis 11 ans. Mariés.

La petite histoire. Ils étudiaient tous les deux à l’Institut de technologie agro-alimentaire, lui en production laitière, elle en production porcine. Le jour de ses 18 ans, Sébastien a fait sa grande demande à Roxane. Elle s’est alors inscrite à des cours d’insémination bovine… Puis ils sont partis ensemble pour la ferme Peeters. C’était en 2005. Depuis, ils travaillent de concert à faire prospérer la ferme que les parents de Sébastien (toujours copropriétaires et très actifs) ont créée il y a 30 ans. Un de leurs objectifs : quatre enfants avant l’âge de 30 ans. Mission accomplie.

Au jour le jour. Tout le monde met la main à la pâte partout. Si Sébastien est le patron des champs, de la machinerie et des activités sportives de la famille, Roxane, elle, est la boss de la cuisine, des devoirs, des 300 animaux et de l’étable. Au début de chaque semaine, on établit le plan de match des jours à venir en fonction de ce qu’il faut faire aux champs, des vêlages prévus ou des rendez-vous, chez le pédiatre. Mais, en gros, on se lève vers 5 h 30 pour aller nourrir les veaux avant de rentrer préparer les enfants pour l’école. Puis les tâches s’enchaînent toute la journée jusque vers 23 h 30, avec une sieste d’une vingtaine de minutes l’après‑midi.

À LIRE: Un couple, deux hypothèques

Les bons côtés. Le principal : être toujours ensemble ! « On mange ensemble le midi, on peut toujours faire le point », dit Roxane. Et il y a des aspects pratiques. La garderie est fermée ? Les plus petits se promènent en tracteur avec papa ou jouent dans l’allée au milieu de l’étable pendant que maman s’occupe des animaux.

Les défis. La famille, le boulot, la parenté. Toute la vie est tricotée bien serré.

« Bien sûr, on se tape parfois un peu sur les nerfs, admet Sébastien. Mais pas si souvent. De toute façon, on ne travaille pas toujours ensemble. Heureusement ! » Il faut planifier les vacances très longtemps d’avance. Parfois, entre les semences, les récoltes et les vêlages, on réussit à louer un chalet pour quelques jours. « Mais j’ai longtemps été incapable de décrocher, dit Roxane. Notre seul voyage (quatre jours à Cuba) a été un enfer. Je m’inquiétais trop. J’aurais voulu emmener toutes les vaches avec moi ! » Des loisirs ? La question les laisse perplexes. Peut-être une demi-heure de télé avec les enfants, le soir. « À bien y penser, poursuit Sébastien, un des inconvénients, c’est d’avoir moins envie de se coller sur le divan en fin de journée… » Pas grave, tout ça. Avoir des buts communs permet de surmonter bien des difficultés.

L’avenir. Les deux entrepreneurs caressent des projets d’expansion et d’améliorations de la ferme. Ils parlent de productivité mais aussi d’écologie, de produits bios et d’éthique animale. Et la famille ? « Mes parents, comme les siens, ont passé leur vie comme ça. Et ils sont toujours ensemble. C’est ce qu’on veut aussi, conclut Roxane. En espérant que nos enfants prennent un jour la relève. »

À LIRE: Parents à temps plein, couple à temps partiel

Impossible d'ajouter des commentaires.