Cinq raisons d’inclure le kale dans notre assiette

Le kale est l’un des aliments les plus sains qui soient. Voici pourquoi.

  5

Photo: Getty Images

Il a son lot de compétiteurs, certes, mais le kale est l’un des aliments les plus sains qui soient. Un seul élément de preuve: le nouveau système de classification appelé l’ANDI scale, qui évalue la densité nutritionnelle par calorie. L’évaluation est effectuée sur une échelle de 0 à 1000, et le kale occupe la première place parce que ce légume vert feuillu contient le plus de nutriments, avec un apport de 36 calories seulement par tasse.

À LIRE: Des idées recettes pour inclure le kale dans notre assiette.

Il n’y a pas seulement les vitamines et le zinc à prendre en considération sur le plan nutritionnel. La consommation d’une variété de phytochimiques (comme l’indole-3-carbinol, que l’on trouve dans le chou) aide aussi l’organisme à se détoxifier et à se réparer, nous protégeant ainsi des maladies. Voici cinq autres raisons pour lesquelles on devrait faire le plein de ce légume de saison lors de ses prochaines emplettes au marché.

1. Le kale prévient l’inflammation et préserve la santé des os. Grâce à sa forte teneur en vitamine K, il favorise la densité osseuse et aide à prévenir l’ostéoporose. Une carence en vitamine K peut également causer des inflammations excessives dans l’organisme, susceptibles d’engendrer des douleurs et des symptômes arthritiques.

2. Consommer du kale permet d’améliorer l’apparence de notre peau. La vitamine A, qu’on trouve dans le kale, aide à traiter et à prévenir l’acné en raison de ses effets anti-inflammatoires. Les rétinoïdes que renferme la vitamine A préviennent l’acné inflammatoire et réduisent la surproduction de sébum. Une tasse de kale contient plus de 100 % de la dose quotidienne recommandée en vitamine A.

3. Le kale jouerait un rôle dans la prévention de la goutte et des calculs rénaux. C’est une bonne source de vitamine C, qui aide à prévenir l’accumulation d’acide urique dans l’organisme. Une telle accumulation peut se déposer dans nos reins et nos articulations, ce qui pourrait entraîner l’apparition de la goutte et de calculs rénaux.

4. Le kale est riche en fibres solubles. Les fibres solubles se lient efficacement aux acides biliaires et aux lipides dans notre intestin, producteurs de cholestérol dans l’organisme. Ceci réduit la quantité de cholestérol et, donc, le risque global de développer des maladies cardiaques.

5. Le kale pourrait aider à prévenir certains cancers. Il renferme des composés qui jouent un rôle dans la réduction des risques liés à certains cancers (vessie, sein, côlon, ovaires et prostate) en inhibant la croissance des tumeurs.

(Article mis à jour le 4 avril 2017)

Impossible d'ajouter des commentaires.