Reconnaître l’ovulation

« J’ai 23 ans. Mes tentatives pour avoir un deuxième enfant demeurent infructueuses après plusieurs mois d’essais. Mes cycles sont très irréguliers (je suis devenue enceinte la première fois le jour où j’attendais mes règles). Devrais-je suivre un traitement pour régulariser mon cycle ? »

Louise Lapensée, obstétricienne-gynécologue 0

L’irrégularité du cycle n’est pas un problème en soi du point de vue de la fertilité. Cela rend simplement le moment de l’ovulation plus difficile à situer. Puisque vous avez déjà eu un enfant, il est probable que vous êtes fertile, et donc que vous ovulez pendant vos cycles. Cependant, il serait bon de vous en assurer en notant votre courbe de température. Il vous suffira de prendre votre température chaque matin au lever, sans avoir bu ou mangé quoi que ce soit dans l’heure précédente. Utilisez un thermomètre à température basale (offert à bas prix en pharmacie), spécialement conçu à cette fin.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, l’ovulation précède la montée de la température. Noter la courbe de température n’est donc pas utile pour tenter de devenir enceinte, puisque les chances de grossesse sont au maximum dans les jours qui précèdent l’ovulation ainsi que le jour même ; mais cette démarche sert à confirmer que celle-ci a bien eu lieu.

Examiner votre glaire cervicale pourrait vous aider. Son aspect élastique et filamenteux s’accroît dans les jours qui précèdent l’ovulation, et la glaire s’épaissit par la suite. Autre indice : certaines femmes sentent une petite douleur au centre de l’abdomen ou sur le côté avant et pendant l’ovulation — plusieurs femmes ne sentent cette douleur que sur un seul côté. Si vous y tenez, vous pouvez vous procurer en pharmacie des bâtonnets (il en existe plusieurs marques, notamment Conceive et Clear Plan Easy) que l’on trempe dans l’urine concentrée. Un test positif (le bâtonnet se colore) signifie que l’ovulation devrait normalement survenir dans les 24 heures qui suivent.

Je ne recommande pas cette méthode, qui coûte plutôt cher — environ 10 $ le bâtonnet. Dans votre cas, puisque vous êtes probablement fertile, faire simplement l’amour deux ou trois fois par semaine devrait suffire, puisque les spermatozoïdes peuvent survivre cinq jours (dans le mucus du col de l’utérus) après la relation sexuelle.

Si vous vous rendez compte que vous n’ovulez pas pendant vos cycles longs, vous devrez consulter un spécialiste pour déterminer la cause du problème (perte de poids, obésité, dysfonctionnement de la thyroïde, syndrome des ovaires polykystiques, etc.)

Quant aux traitements pour régulariser le cycle, on ne les recom-mande pas aux femmes qui ovulent et qui tentent de concevoir depuis moins d’un an. Les médicaments sont les mêmes que ceux utilisés pour traiter l’infertilité, et ils augmentent les risques de grossesse multiple.

Propos recueillis par Véronique Robert.
Louise Lapensée est obstétricienne-gynécologue à l’Hôpital Saint-Luc du CHUM ainsi qu’à la clinique de fertilité OVO, à Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *