Femme inspirante: Caroline Arnouk

Pour lancer son projet, une initiative unique au monde, cette petite blonde de 31 ans dont le sport favori est de bouleverser le statu quo a largué sa sécurité d’emploi et cassé sa tirelire.

  0

Photo: Josée Lecompte

L’ingénieure civile, fondatrice de Technologies OPA change le Québec… en utilisant son ingéniosité pour réduire les affres de la congestion routière.

Alors qu’elle travaillait pour la Ville de Montréal, celle que l’on surnomme la « reine des cônes orange » a été sidérée de voir que les travaux de réfection des infrastructures étaient gérés à l’aide d’un… fichier Excel. « Ça m’a donné l’idée d’un logiciel qui localise toutes les entraves à la circulation et propose des circuits de rechange aux usagers de la route. » Pour lancer ce projet, une initiative unique au monde, cette petite blonde de 31 ans dont le sport favori est de bouleverser le statu quo a largué sa sécurité d’emploi et cassé sa tirelire. Le tout sans connaître grand-chose en informatique ! « Mais je n’ai pas peur de m’entourer de gens meilleurs que moi. » Si on la prenait peu au sérieux au début – « jusqu’à ce jour, ça passe mieux auprès des investisseurs quand je suis accompagnée d’un homme… » –, aujourd’hui de gros acteurs la sollicitent, tels que Montréal et le ministère des Transports. L’Australie et plusieurs villes américaines l’ont aussi contactée. « Les travaux et les bouchons causent d’énormes méfaits environnementaux et financiers, notamment pour les petits commerçants. On n’a pas le choix de rénover, mais il y a moyen de réduire au minimum les impacts sur les citoyens ! »

À lire aussi: Femmes inspirantes: Marie-Ève Brunet

Impossible d'ajouter des commentaires.