On a lu (et dévoré!) Chefs de famille

Comment se déroule l’heure des repas chez les chefs, avec leurs propres enfants? Un nouveau (et magnifique) livre de cuisine répond à la question.

  1

CHEFS-DE-FAMILLE-webCette année, le printemps est arrivé chez moi par l’entremise d’un magnifique livre. Tourner les pages de Chefs de famille m’a extirpée des derniers relents d’hibernation qui m’habitaient encore. Mon état somnolent et casanier a fait place à une nouvelle obsession: manger en gang.

Dans cet ouvrage gourmand signé Clémence Risler et Emilie Villeneuve, on célèbre le simple fait de se réunir autour de la nourriture. À une ou plusieurs familles, dans la cuisine, assis dans le salon ou dans le gazon, peu importe. Ça sent le plaisir de partager sa table ou un coin de sa nappe de piquenique pour être tous ensemble, petits et grands, en même temps. Et ce, que vous le fassiez en compagnie de jeunes «monomaniaques de la nouille blanche» ou des petits gourmets qui peuvent «comparer la qualité du foie gras de restaurant en restaurant».

clemence-Emilie-web

Photo: Cindy Boyce

Car l’aspect «défi» de l’alimentation des enfants n’est pas mis de côté, au contraire. C’est parce qu’elles se heurtaient aux caprices alimentaires de leurs propres bambins que les deux auteures, journalistes spécialisées en gastronomie et foodies assumées, ont voulu aller voir comment se déroulait l’heure des repas chez les chefs. La première partie du livre est donc consacrée à 20 portraits de famille de personnalités évoluant dans le monde gastronomique. On y apprend que la critique la plus exigeante de Danny St-Pierre est sa propre fille Margot et que Anne Desjardins évitait à tout prix la bataille autour de la table avec ses fils pour passer du temps de qualité avec eux.

Si la plupart des chefs partagent un discours semblable quant au choix et la préparation d’aliments de grande qualité, bios et locaux, leurs histoires et leurs philosophies familiales sont très variées. Il est rafraîchissant et déculpabilisant de lire à quel point le talent culinaire n’a rien à voir avec les goûts des enfants et qu’on fait tous de notre mieux pour inculquer de saines habitudes à notre progéniture.

Boyce_Cindy_5645-web

Photo: Cindy Boyce

Finalement, si vous avez négligé votre côté foodie depuis que vous cuisinez pour les petits, vous serez enfin sustentée par les 60 recettes gagnantes de ces chefs de famille qui composent la deuxième partie du bouquin. Les titres des sections semblent avoir été choisis pour moi: Brunch, Piquenique, Apéro et Souper entre amis étant mes moments préférés pour me bourrer la face.

On est loin du typique «menu pour enfants» (yé), mais on ne se casse pas la tête non plus (re-yé). Ce sont des idées simples et accessibles pour des gens qui ont le sommeil variable et des aide-cuisiniers dans les pattes. Je prévois essayer le bol de rêve japonais ce weekend et je n’attends que la fête des mères pour qu’on me fasse un gâteau de crêpes.

gateau-crepes-web

Photo: Cindy Boyce

En terminant, l’impressionnante qualité graphique de Chefs de famille doit absolument être mentionnée. Les photos lumineuses de Cindy Boyce, la direction artistique pimpante de Nouvelle administration et les illustrations inimitables de Benoit Tardif en font un objet alléchant. À ce sujet, prenez garde à la salivation spontanée et abondante qui pourrait abimer les pages de votre livre.

 

Impossible d'ajouter des commentaires.