On a vu 7$ par jour

La critique de la nouvelle série web d’Adib Alkhalidey sur les garderies, par notre chroniqueuse Marianne Prairie.

  0

Famille_tout_compris

Une nouvelle série web humoristique sur l’univers des garderies a été lancée ce mardi. La journée même où la modulation du tarif des services de garde subventionnés devait entrer en vigueur. Quel bel adon. Ça s’appelle 7$ par jour (sans doute parce que Entre 8$ et 20$ par jour selon le revenu net du ménage, c’était moins punché) et les six premiers épisodes sont disponibles sur tou.tv.

L’action se déroule à la garderie Les petites foufounes (J’ADORE!), où Gabriel, éducateur du groupe des 4 ans et fils de la propriétaire, doit faire équipe avec un nouveau collègue, Ayoub. Comme dans tout bon duo comique, le style désorganisé du premier détonne avec les méthodes pédagogiques rigoureuses de l’autre. Chaque émission explore un thème (la famille, les responsabilités, les métiers, l’amour…) avec des scénettes de la vie à la garderie entrecoupées par des interventions des personnages à la caméra.

7-par-jour-2

J’étais curieuse de découvrir le regard des deux créateurs de la série, Adib Alkhalidey et Mickaël Gouin, sur le monde majoritairement féminin de l’éducation à la petite enfance. Que le sujet interpelle assez deux jeunes hommes sans enfant pour signer 12 épisodes de cinq minutes, ça me paraissait être une bonne prémisse pour éviter les clichés.

7-par-jour-4

D’emblée, l’avertissement « Le langage contenu dans cette émission pourrait ne pas convenir à certains spectateurs » m’a confirmé que le ton n’était pas gnangnan. Ça m’a plu. Et après le visionnement de la première moitié de la saison, je peux ajouter : j’ai ri. C’est léger, décalé et rempli de bonnes idées.

Le personnage d’Ayoub est attachant avec sa candeur et ses interventions laborieuses. Il faut le voir expliquer à la petite Inès comment on peut devenir une princesse : à condition qu’elle rencontre un prince, que ça clique, qu’il la respecte, qu’il voit sa beauté intérieure, puis qu’elle rencontre la reine et les conseillers et qu’elle les convainque enfin qu’elle est digne de porter l’héritier de famille.

7-par-jour

Toutefois, on se demande ce qui retient le personnage de Gabi (dixit sa mère) chez Les petites foufounes (MIHIHI!). Les enfants semblent lui tomber sur les nerfs plus souvent qu’autrement. Les craques qu’il leur lance dépassent souvent la taquinerie. Et j’avoue que les quelques commentaires homophobes et xénophobe qu’il dispense ici et là ne le rendent pas sympathique à mes yeux.

Les enfants qui entourent les deux éducateurs ont des rôles très secondaires (pas facile de tourner avec des petits de 4 ans), mais j’ai eu un coup de cœur instantané pour Irlande, la blondinette qui lance des gros mots avec beaucoup de charme. En plus, elle se colle la langue sur un poteau dans l’épisode 6. Hon.

Les six autres épisodes seront mis en ligne à la mi-avril.

À LIRE : 3 questions à Adib Alkhalidey

7-par-jour-3

Impossible d'ajouter des commentaires.