Japon : entre Tokyo et Kyoto

Tour d’horizon de Tokyo et Kyoto, deux villes qui, chacune à leur manière, envoûtent quiconque s’y aventure.

Magdaline Boutros | Photos : © Magdaline Boutros 0


 

Tokyo
Quartier Shinjuku
Shinjuku est l’un des quartiers les plus animés de Tokyo. Il rayonne par ses excès, et sous la ribambelle de néons s’alignent luxueuses boutiques, restaurants, boutiques de jeux vidéo et clubs d’effeuillage.


 

Palais impérial
Situé à l’orée du centre-ville de Tokyo, le palais impérial est bordé de douves et d’un immense jardin. Détruit par les bombardements des Alliés lors de la Seconde Guerre mondiale, il fut reconstruit sur le site même où trônait la forteresse du shogun durant l’ère Meiji.


 

Marché Tsukiji 
Si vous mangez des sushis à Tokyo, il y a de très fortes chances qu’ils soient préparés avec du poisson ayant transité par le célèbre marché Tsukiji. Les lève-tôt ne voudront pas manquer la criée, qui se déroule avant l’aube.


 

Restaurant ambulant
Ceux qui s’arrêteront à la table de ce restaurant ambulant peuvent s’attendre à être dépaysés et à y faire des découvertes culinaires. La réputation de la cuisine japonaise n’étant plus à faire, l’expérimenter est l’un des plus agréables aspects d’un voyage au Japon!


 

Au menu
De nombreux restaurants japonais exhibent dans leur vitrine des reproductions en plastique des plats figurant au menu. Les touristes qui ne parlent pas japonais n’ont qu’à pointer ce qu’ils désirent commander, et le tour est joué!


 

Autoroute sur l’eau
Le Rainbow Bridge et sa bretelle d’accès surplombant la baie de Tokyo permettent d’atteindre l’île artificielle d’Odaiba. Véritable cité du futur, l’île fut construite grâce à la prospérité de la bulle économique des années 90.


 

Prototypes 
Situé sur l’île artificielle d’Odaiba, dans la baie de Tokyo, le Toyota Mega Web permet aux curieux de tester les derniers modèles conçus par le géant japonais de l’automobile. Toyota y expose également des prototypes des modèles qui sillonneront les rues dans quelques années.


 

Kyoto 
Mariage traditionnel
Capitale culturelle du Japon, Kyoto en est également la gardienne des traditions. En visitant l’un des 2000 temples qui parsèment la ville, il n’est pas rare de croiser des geishas ou encore d’apercevoir un mariage traditionnel, comme celui-ci.


 

Pavillon d’or
D’une beauté éclatante, le Pavillon d’or (Kinkaku-ji), à Kyoto, est l’un des monuments japonais les plus connus. Entièrement recouvert de feuilles d’or, ce temple a été nommé patrimoine mondial de l’humanité. Il était autrefois la villa d’un shogun.


 

Temple Kiyomizu-dera
On trouve à l’entrée des lieux sacrés des fontaines nommées chôzuya, qui permettent aux croyants de se purifier avant de se recueillir. Empruntant la forme d’un dragon, celle-ci appartient au temple Kiyomizu-dera. Construit à flanc de montagne, ce temple est l’un des plus courus de Kyoto.


 

Cimetière Nishi Otani
Le temps semble s’écouler plus lentement lorsqu’on arpente les allées de ce cimetière, juché à flanc de montagne, non loin du temple Kiyomizu-dera.


 

Promenade des philosophes
Reliant les deux temples majestueux d’Eikando et de Ginkaku-ji, la Promenade des philosophes est l’un des lieux les plus bucoliques de Kyoto. Calme et plénitude enveloppent ce chemin, qui longe un petit canal bordé de cerisiers.


 

Plaques de souhaits
Les ema sont de petites plaques en bois en vente dans de nombreux lieux saints. On y écrit un vœu ou une prière, puis on les pend à un crochet.


 

Parc Heian
S’il ne faut pas manquer de visiter les temples japonais, les jardins qui les entourent valent tout autant le détour. Le parc qui encercle le sanctuaire de Heian-Jingu, à Kyoto, en est un magnifique exemple. On peut notamment y admirer ce pont d’inspiration chinoise.


 

Jardin japonais
Le raffinement de la culture japonaise atteint son paroxysme avec l’aménagement des jardins. Dans cet art hérité de traditions ancestrales, rien n’est laissé au hasard, tout est pensé avec minutie.


 

Jardin zen du Pavillon d’argent
Un halo de sérénité enveloppe la plupart des sites religieux de Kyoto. Le Pavillon d’argent (Ginkaku-ji) charme autant par son splendide pavillon de bois que par son jardin zen, composé de pierres et de sable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *