Catherine Ethier et les courriels inopportuns

Y a rien comme un petit courriel du bureau reçu au beau milieu de la nuit ou du weekend pour se sentir bien vivant, n'est-ce pas?