Catherine Ethier: la damnée toast funky-complexe

En cette époque foodie-performance, on s’emporte pour la confection de la toast parfaite. C’est se mettre beaucoup de pression au lever du corps pour finalement manger frette.