Culture

3 livres pour une belle rentrée

L’automne arrive toujours avec une récolte abondante de bouquins passionnants. Trois d’entre eux ont retenu notre attention.

Livre

Photo : Martine Doyon

Ne réveillez pas le chagrin qui dort, de Micheline Lachance

La journaliste et romancière Micheline Lachance – ex-rédactrice en chef de Châtelaine – compte une vingtaine d’œuvres à son actif. Cette fois-ci, elle délaisse les romans historiques (Le roman de Julie Papineau, La saga des Papineau, Rue des Remparts) pour s’attaquer au thriller psychologique. On y suit Anne, une journaliste (qui écrit notamment pour Châtelaine), alors qu’elle se lance dans une enquête sur la mystérieuse Élisa, dont elle vient de lire la nécrologie dans le journal. C’est que cette parfaite inconnue lui ressemble comme une sœur… Un roman accrocheur, au rythme haletant.

Ne réveillez pas le chagrin qui dort, par Micheline Lachance, Québec Amérique, en librairie le 7 septembre.

livre

Photo : Getty Images/Cardinale Corbis

La femme qui n’aimait plus les hommes, d’Isabelle Le Nouvel

Jeanne semble avoir tout pour être comblée, mais elle cache une sombre réalité. Un soir où son mari l’humilie et la frappe une fois de plus, elle décide de mettre fin à cette relation toxique. La rupture fait ressurgir en elle le souvenir d’autres violences subies dans l’enfance, qu’elle a refoulées toute sa vie. Isabelle Le Nouvel, dramaturge et actrice française, a publié plusieurs pièces de théâtre, dont les trames sont souvent construites autour de secrets. Avec La femme qui n’aimait plus les hommes, elle signe son premier roman. L’autrice y aborde un thème d’une triste actualité dans un style très épuré et avec pudeur.

La femme qui n’aimait plus les hommes, par Isabelle Le Nouvel, Michel Lafon, en librairie le 8 septembre.

livre

Photo : Julie Artacho

Une femme extraordinaire, de Catherine eÉthier

Une nouvelle écrivaine née de la pandémie ? Sans aucun doute. Passée maître dans l’art de manier les mots à sa sauce – avec une certaine virtuosité, disons-le –, l’autrice, chroniqueuse et animatrice Catherine Éthier a eu la brillante idée de nous les servir bien ficelés, sous forme de roman. Et on s’en délecte. Dans cette fiction tragicomique, une jeune femme dans la trentaine est en chute libre. Si de l’extérieur tout semble lui réussir, derrière les apparences elle se désintègre en silence. Son bonheur de façade dissimule une profonde solitude. Il est aussi question d’amour, de droit à l’échec et de dépression. Touchant.

Une femme extraordinaire, par Catherine Éthier, Stanké, en librairie le 20 octobre.


Couverture numéro Septembre-octobreCet article est paru dans notre numéro de septembre/octobre.
Disponible par abonnement et sur Apple News.