Des croisières pour tous les budgets et tous les goûts

Prendre le large, c’est bien, mais le faire de façon éclairée, c’est mieux. Voici des itinéraires maritimes testés et approuvés dans les Caraïbes, en Europe et en Polynésie française.

 

Fascinante Baltique

Avertissement: voir autant de villes ravissantes en si peu de temps est de nature à provoquer de dangereuses bouffées de chaleur et d’émerveillement. Mais, en cette ère caniculaire de réchauffement climatique, un voyage sur la Baltique promet davantage de fraîcheur qu’un circuit en Méditerranée.

Stockholm (Photo: robertharding/Frank Fell).

Explorer cette mer intérieure du nord de l’Europe permet surtout de voir un maximum de fleurons urbains, souvent classés sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, et d’accoster presque chaque jour dans un nouveau pays.

Si le point d’orgue d’une croisière sur la Baltique demeure Saint-Pétersbourg (Russie), d’autres villes justifient pleinement une escale, comme la très médiévale Tallinn (Estonie), incroyable cité fortifiée entourée de deux kilomètres de murailles, ou Riga (Lettonie), détentrice du titre de Capitale européenne de la culture en 2014 et sublime concentré d’Art nouveau.

À lire aussi: Croisière en Europe du Nord

Parfois entamée à Amsterdam (Pays-Bas) mais plus souvent depuis la ville verte modèle qu’est Copenhague (Danemark), une tournée en mer Baltique se conclut généralement à Stockholm, l’élégantissime capitale de la Suède, ou encore à Helsinki (Finlande), haut lieu du design. Selon la compagnie de croisières et la durée du parcours, d’autres arrêts peuvent s’ajouter, comme Visby, sur l’île suédoise de Gotland; Gdańsk, une Polonaise à la beauté méconnue; ou Warnemünde (Allemagne), pour faire un saut à Berlin.

À gauche: Copenhague (Photo: Getty Images/maydays). À droite: Saint-Pétersbourg (Photo: iStock.com/ZX-6R).

Le pont-tunnel de l’Øresund et son enfilade d’éoliennes maritimes, entre le Danemark et la Suède, de même que la constellation d’îles et d’îlots qui ceinture la côte suédoise font également partie des points forts des circuits en Baltique.

Le temps passé en pleine mer permet aussi d’admirer des ciels à la luminosité irréelle, surtout si on navigue dans les semaines qui suivent ou qui précèdent le solstice d’été, pic de clarté du soleil de minuit. De quoi chambouler encore davantage les croisiéristes, déjà ébranlés par la splendeur de toutes ces cités.


Infos pratiques

Bon rapport qualité/prix sur plusieurs navires de taille moyenne (de 2 000 à 3 000 passagers) avec Celebrity Cruises.

À partir de 2 600 $ par personne pour 14 jours en partance de Southampton (Angleterre), repas inclus, mais avion en sus.

 

Incontournables Caraïbes

L’ennui avec la région la plus sillonnée au monde par les navires de croisière, c’est qu’il est difficile de trouver un juste milieu. Soit on s’embarque sur des paquebots mastodontes, mais qui restent abordables, soit on opte pour des bâtiments de taille plus modeste, mais qui sont plus coûteux parce que haut de gamme.

Barbade, Caraïbes (Photo: robertharding/Günter Gräfenhain).

En outre, moins on paie cher, plus les itinéraires passent par des escales ordinaires, surfréquentées ou ultratouristiques. On peut aussi choisir de naviguer sur des bateaux de moyenne gamme pour mouiller en des lieux plus inspirants sans dépenser une fortune.

Dans le bassin caribéen, l’arc des Petites Antilles demeure ainsi l’un des plus intéressants, tant pour la beauté du relief des îles (Sainte-Lucie, la Dominique ou Saint-Vincent-et-les-Grenadines) que pour leur histoire, leur culture et leur gastronomie (la Martinique, la Guadeloupe, Marie-Galante ou la Grenade).

Dans ce registre, Holland America propose 11 jours de croisière de Fort Lauderdale à la Barbade en passant par la Martinique, la Dominique, Sainte-Lucie, les îles Vierges et Half Moon Cay (une île privée dans les Bahamas), pour 1 230 $ par personne, repas inclus, mais avion en sus. La clientèle y est réputée âgée, mais le service et la restauration offrent un excellent rapport qualité/prix.

À lire aussi: Voyager sans mettre en péril son budget

Les Caraïbes représentent par ailleurs le meilleur choix pour tenter l’expérience d’une «croisière-destination», c’est-à-dire un voyage plus axé sur la vie à bord que sur l’itinéraire, sur un navire où l’on peut vivre en autarcie. C’est en effet la région du monde où l’offre de ce type de croisières est la plus diversifiée et la plus importante.

Bateau Harmony (Photo: Royal Caribbean International).

Deux exemples:

  • Royal Caribbean International: plusieurs navires qui sont de véritables centres de villégiature flottants avec parc d’attractions intégré (tels que les Oasis, Harmony et Allure of the Seas, qui ont une capacité de 7 000 passagers), une expérience en soi à prix modique.
  • Disney Cruise Line: très réputée pour les croisières en famille (ou pas, un pont est réservé aux adultes), avec ou sans thématique (Star Wars, Halloween, etc.). Les citoyens canadiens bénéficient de 25 % de rabais sur certains départs.

Infos pratiques

Croisières Pour Tous, spécialiste québécois depuis 44 ans.

Voyages en Direct Ville Mont-Royal, agence montréalaise qui vend des croisières depuis 25 ans.

Cruise Criticmétamoteur de recherche et comparateur de prix.

 

Envoûtantes Marquises

Vu de devant, l’Aranui 5 est un véritable cargo aux cales remplies de marchandises; vu de derrière, c’est un authentique navire de croisière où logent 250 passagers avec tout le confort digne d’un paquebot. Et, sur son itinéraire, tant à bâbord qu’à tribord se déploie l’un des archipels les plus fantasmagoriques du globe: les îles Marquises.

Nuku Hiva, Îles Marquises (Photo: robertharding/Michael Nolan).

Située à 1 500 km au nord-est de Tahiti et à 4 800 km des côtes américaines, cette vingtaine d’îles forme l’un des lieux les plus isolés du monde, ce qui lui a permis de garder intactes sa joliesse et son authenticité. Seules six îles sont habitées et toutes sont approvisionnées par ce cargo mixte, en 14 jours et 4 000 km de virée en mer.

Bateau Aranui 5, Îles Marquises (Photo: Lionel Gouverneur).

Le décor naturel de ces îles tantôt dantesques, tantôt édéniques, est époustouflant: colonnes de lave durcie dressées vers le ciel (sur Ua Pou, alias l’île Cathédrale); denses forêts sauvages de palmiers et de cocotiers (comme sur Fatu Hiva); hautes falaises plongeant dans la mer, auxquelles s’amarre parfois l’Aranui 5 (à Ua Huka)…

Ua Pou, Îles Marquises (Photo: robertharding/Don Fuchs).

À chacune des escales, on assiste au grand remue-ménage que provoque l’arrivée du navire, et presque toute la population se retrouve alors au quai pour venir chercher les denrées et produits dont elle a besoin.

Pendant que les grutiers s’affairent à vider les cales, les croisiéristes descendent à terre où plusieurs excellentes excursions sont offertes: randonnée pédestre, équitation, visite de villages et de sites sacrés, découverte de sculptures sur bois de tou et de tapas (dessins sur écorce), incursions gastronomiques… À bord, l’ambiance est décontractée et sans flafla, on bouquine ou on discute avec un marin entre une conférence sur la renaissance culturelle marquisienne et une autre sur les tatouages polynésiens.

Ua Huka, Îles Marquises (Photo: robertharding/Michael Nolan).

Comme les Marquises ne comptent que très peu de plages, l’Aranui 5 fait également escale dans l’archipel idyllique des Tuamotu ainsi qu’à Bora Bora, aux eaux et aux lagons luminescents.

Mais pour plusieurs, le clou du voyage demeure Hiva Oa, où reposent Paul Gauguin et Jacques Brel, à qui on a dédié de petits lieux culturels de mémoire. Si deux des plus grands artistes des 19e et 20e siècles ont choisi de terminer leurs jours aux Marquises, il doit bien y avoir une raison…


Infos pratiques

L’Aranui 5 dessert les Marquises toute l’année, mais la meilleure période pour s’y rendre s’étend de mai à décembre.

Air Tahiti Nui et le transporteur à rabais French Bee relient Papeete à Paris et à certaines villes des États-Unis.

Selon qu’on séjourne en dortoir (cabines spacieuses avec lits superposés, minisalon et salle de bains), en chambre ou en suite, la croisière se détaille entre 4 000 $ et 12 000 $ par personne, tout compris (excellents repas, boissons alcoolisées ainsi que plusieurs excursions, etc.), avion en sus.

 

À lire aussi: Vietnam: un voyage mère et fille inoubliable

Impossible d'ajouter des commentaires.