Justine Legault, mannequin (taille plus) et superstar

C’est la seule Québécoise parmi les cinq beautés de la campagne #ImNoAngel, de la lingerie Lane Bryant. Notre chroniqueuse a rencontré Justine Legault, une mannequin en passe de devenir une star.

 

Justine-X-Sportive-Plus-1

Elle est grande, élancée et lumineuse. Des cheveux d’or, des yeux d’un vert brillant. Un sourire vrai, à faire damner un saint. Justine Legault a toujours été l’une de mes tops québécoises préférées. Une mannequin «taille plus», parce qu’on doit toujours tout étiqueter, mais qui n’a rien à envier aux plus belles femmes du monde. Une mannequin «taille normale», en vérité. Une mannequin tout court, en réalité. Une femme intelligente et confiante, qui sait ce qu’elle vaut. Un modèle au sens propre comme au sens figuré, qu’on a envie d’écouter, d’admirer. Ce que j’ai eu la chance de faire lors de son récent passage à Montréal pour le lancement de la collection d’automne de vêtements sport pour femmes rondes Sportive Plus, dont elle est la muse officielle. Entretien.

Qu’est-ce que ça te fait, d’être associée à une marque de chez nous comme Sportive Plus, qui met de l’avant des femmes rondes et en forme?

J’ai commencé ma carrière avec ce client-là, il y a environ 10 ans. Je crois fermement en l’adage «un esprit sain dans un corps sain» et c’est important pour moi de représenter une marque de vêtements qui permet aux femmes de se sentir bien dans leur peau quand elles s’entraînent. Pas de vieux t-shirts de band déchirés ici!

À LIRE : Elles sont rondes et elles courent des triathlons… Rencontre avec des femmes en chair et en forme! 

Comment gardes-tu la forme au quotidien?

Je marche beaucoup dans New York, ma nouvelle ville d’adoption. Aussi, j’aime nager, aller au gym et faire du vélo. J’adore être dehors, dans la nature, et faire du camping. Je me décrirais plus comme une fille qui aime bouger qu’une sportive extrême.

Justine Legault sur Instagram: @itsjustinelegault
Justine Legault sur Instagram: @itsjustinelegault

À quoi ressemble ton alimentation?

Je me suis récemment fait dire que j’avais l’alimentation d’une Scandinave: je mange beaucoup, beaucoup de poisson. Le matin, j’engloutis un toast sur lequel je superpose saumon fumé, concombres tranchés et jus de citron. C’est mon déjeuner chouchou. J’aime aussi les fromages et le vin, comme tout le monde. Ça, ça va toujours rester mes petits péchés mignons.

Quelles sont tes icônes mode?

Marion Cotillard et Tilda Swinton. J’aime les femmes qui ont une force tranquille, qui n’ont pas besoin de crier haut et fort pour se faire entendre. Qui se font remarquer par leur seule présence lorsqu’elles entrent dans une pièce. C’est le genre de femme que j’aspire à devenir.

Tes boutiques taille plus favorites?

Ça va sembler rigolo, mais je n’aime pas trop magasiner ni essayer des vêtements. Et pourtant, c’est ma job de faire ça! Donc quand je ne travaille pas, j’évite d’aller dans les boutiques. C’est pourquoi j’apprécie autant le shopping en ligne. Asos, Zara pour les hauts (je ne rentre pas dans leurs pantalons!) et la nouvelle ligne taille plus Violeta de Mango… Toutes des boutiques en ligne que j’adore! Sinon, à l’occasion, j’aime bien fouiller dans les friperies pour trouver de beaux morceaux vintage, comme mon manteau Dior déniché dans un marché de Williamsburg, à Brooklyn.

Justine-X-ImNoAngel-1

Justine X ImNoAngel seuleQu’est-ce que la campagne #ImNoAngel de Cacique pour Lane Bryant t’a apportée ?

J’ai eu tellement de fun à shooter cette campagne publicitaire! Les filles et moi, on est comme devenues une petite famille. On a fait les photos, on a participé à un «tour» en autobus… Et puis, on sentait qu’on incarnait un vrai mouvement, c’était beau à voir.

Que penses-tu de la «révolution taille plus» qui rage présentement?

«Révolution»… Ça me fait rire, ce terme. Cela dit, je réponds tant mieux. Tant mieux si on en parle beaucoup, ces temps-ci; peut-être qu’un jour, on pourra arrêter d’en parler complètement parce que ça sera devenu la norme. Il y a de plus en plus de mannequins dans la catégorie curvy, qui ne sont pas nécessairement de taille 14 ou 16 comme avant, qui font plutôt du 6-8 ou même du 20-22. C’est bien de voir l’éventail de silhouettes s’élargir.

Sens-tu que tu as évolué depuis tes débuts dans le mannequinat?

Oui, énormément! J’ai pris beaucoup d’assurance depuis mon déménagement à New York. Des grandes villes comme ça, ça te fait grandir ou ça te casse. Je suis chanceuse d’avoir pris le bon chemin, celui de la découverte de soi. J’ai passé beaucoup de temps seule, dans des avions et des hôtels. J’ai dû apprendre à gérer tout plein de choses et d’émotions. Ça m’a fait grandir, prendre de l’expérience et de la confiance en moi.

Suivez Joanie Pietracupa sur Twitter (@theJSpot) et Instagram (@joaniepietracupa).

Impossible d'ajouter des commentaires.