«Je gagne ma vie grâce à Etsy»

Comment parvient-on à transformer un passe-temps en carrière? On a posé la question à trois jeunes entrepreneures québécoises, qui gagnent leur vie en vendant en ligne leurs produits faits main.

 

 

Norma, de la boutique Cara Carmina (illustration, décor et vêtements)

 

caracarmina[1]
Norma
Quand avez-vous commencé à vendre vos créations sur Etsy?

J’ai ouvert ma boutique en ligne en 2008 à partir de Mexico, d’où je viens. Ma carrière a vraiment pris son envol quand j’ai déménagé à Montréal en 2009. Il y a une impressionnante communauté d’artistes ici! Je suis illustratrice de profession, mais mes illustrations actuelles s’inspirent des poupées que je fabrique. (NDLR: Il faut désormais s’inscrire sur une liste d’attente pour se procurer une poupée Cara Carmina.) Ces dernières années, j’ai donné des conférences et des ateliers, vendu mon matériel aux Tam-tams du mont Royal le dimanche, fait les foires comme Puces Pop, et commencé à vendre à des boutiques.

CC1[3]

Comment expliquez-vous votre succès?

C’est une combinaison de plusieurs facteurs : j’offre un produit de qualité fabriqué ici, puis je mise sur l’interaction et la promotion sur les médias sociaux, un travail acharné et une image de marque positive. Je m’implique dans ma communauté, dans des œuvres caritatives et auprès d’artistes émergents.

CC2[3]

Quels conseils pourriez-vous donner à un créateur qui commence?

Ne le faites pas pour l’argent. Faites-le parce que vous aimez ça, et l’argent finira par arriver. Il faut travailler très fort, mettre beaucoup d’heures et d’énergie, ce qui vient naturellement quand on aime ce qu’on fait. On doit être patient et déterminé. Pour avoir une vie extraordinaire, il faut faire des choses extraordinaires !

Vos boutiques en ligne préférées?

En voici cinq : Hilda Palafox, The Angry Weather, Mary’s Granddaughter, I Heart Norwegian Wood et Ashley G.

 

***À lire également: une passionnée d’Esty se confie

 

Janick Gravel, de Neawear (bijoux et broderie)

Janick
Janick

Quand avez-vous commencé à vendre vos créations sur Etsy?

J’ai ouvert un compte Etsy en 2006. À ce moment, je fabriquais des bijoux à temps partiel. Il faut dire que je suis autodidacte. En 2008, après avoir ajouté la broderie à ma création, c’est devenu un travail à temps plein.

NEA1[3] NEA2[3]

Comment expliquez-vous votre succès?

Il y a longtemps que je vends mes choses sur Etsy. Au début, on était beaucoup moins nombreux. Je vendais 95 % de ma production aux États-Unis, ce qui explique la chute radicale de mes ventes en 2009, au moment de la crise économique. J’ai donc commencé à vendre en boutique. Mais Etsy a été mon tremplin et demeure ma principale source de revenu, parce que je touche un plus gros pourcentage des ventes en faisant directement affaire avec le client. Je crois que le timing, le bouche à oreille et le contact privilégié avec la clientèle ont joué en ma faveur.

Quels conseils pourriez-vous donner à un créateur qui commence?

Prenez de bonnes photos! Elles sont la seule et unique façon de montrer ce que vous faites. Elles doivent attirer le regard, rendre justice à vos pièces et être renouvelées souvent.

Vos boutiques en ligne préférées?

Mes coups de cœur : La Cimenterie, Noémiah, Mélanie Favreau et This Ilk.

 

André-Anne Cyr, de LittleMarineDesign (accessoires pour bébé)

 

littlemarine,-photo-de-Natacha-Castonguay[1]

 

Quand avez-vous commencé à vendre vos créations sur Etsy?

Ça fait un an que j’ai ouvert ma boutique en ligne. J’ai commencé à fabriquer des accessoires pour ma fille durant mon congé de maternité, profitant de ses siestes pour parfaire mes créations. Je suis autodidacte et, au fil du temps, j’ai vendu suffisamment d’accessoires pour ne pas être obligée de retourner à mon travail. 

Comment expliquez-vous votre succès?

Mon message et mon image de marque sont très clairs. J’offre peu de produits, mais ma signature visuelle est personnelle et mes clients savent à quoi s’attendre. J’ai bénéficié de mon expérience professionnelle de mise en marché. Je mise aussi sur une grande authenticité sur les réseaux sociaux et j’adore le contact étroit que j’entretiens avec mes clients.

LMD2[3]

Quels conseils pourriez-vous donner à un créateur qui commence?

N’attendez pas d’être parfaitement prêts avant de vous lancer. La méthode par essais-erreurs est très formatrice. Je crois aussi qu’il faut prendre des risques, y aller avec son cœur et offrir un produit qui nous ressemble vraiment. En s’inspirant trop ailleurs, on perd cette personnalité propre qui fait l’attrait de notre marque.

Vos boutiques en ligne préférées?

J’adore RomaSkyeConfections, Nanoutriko, CœurdeLou et Orange and Coco.

Envie de participer à notre concours? Tous les détails, juste ici

.

Impossible d'ajouter des commentaires.