La Fabrique culturelle: le vertige adolescent vu par Anaïs Barbeau-Lavalette

La cinéaste plonge avec délice dans l’esthétique rude, presque punk, du roman La déesse des mouches à feu, de Geneviève Pettersen.

 

À lire aussi: La Fabrique culturelle: Être costumière au Grand Costumier

Impossible d'ajouter des commentaires.