Culture

Le tapis rose : 3 questions à Catherine Beauchamp

«8 ans, c’est 7 fois le Festival de Cannes, 2 930 000 visionnements, 1 Numix et 2 prix Gémeaux» : la webtélé Le tapis rose de Catherine n’a pas pris une ride. Le 8 mars 2016, jour du 8e anniversaire, Catherine Beauchamp amorce un grand virage en lançant une série de vidéos qui mettent en lumière le travail des femmes. Place au #GirlPower!

Photo : Marc-Antoine Charlebois

Le tapis rose de Catherine aura 8 ans le 8 mars 2016. Que signifie cet anniversaire pour toi? 

Quand j’ai commencé, on ne savait pas trop où s’en allait la télé sur le web. Depuis, c’est devenu une autre façon de communiquer, un vrai support et Le tapis rose a gagné sa place comme média hyper crédible, au même titre que les chaînes de télévision. Je suis fière d’être encore là. Le tapis rose a explosé avec les années parce que son contenu était court, bubbly, et qu’il rendait la culture accessible à tout le monde.

À LIRE: Les filles en humour: drôlement libres!

Quel est le virage que prend aujourd’hui Le tapis rose de Catherine? En quoi consiste cette nouvelle orientation?

J’ai couvert à peu près tout ce qui se faisait dans le domaine du cinéma, et l’idée de mettre les femmes de l’avant me travaillait (pour ne pas dire me rongeait!) depuis quatre ans. Je trouvais que beaucoup se faisaient mettre de côté en période de promotion, qu’on attribuait davantage de valeur commerciale aux hommes, et que peu de réalisatrices se démarquaient à l’échelle internationale. Ça m’attristait. J’ai donc décidé de consacrer 100% de mon contenu au girl power, aux femmes, pour être témoin de leur succès. Je veux rencontrer des comédiennes, des animatrices, des musiciennes, des chanteuses, des designers, mais ça pourrait aussi bien être des politiciennes, des femmes d’affaires, bref des femmes qui ont des opinions et du caractère. Le tapis rose est devenu le point de croisement entre la culture et le girl power.

Quels sont les projets à venir pour Le tapis rose?  

Je travaille à la conception d’une série de chroniques additionnelles qui s’intégreront au contenu déjà existant du Tapis rose. Des créneaux plus survoltés, parfois humoristiques, des rencontres entre femmes qui proviennent de différentes sphères: j’ai plusieurs idées. De la progestérone à l’état pur. J’ai aussi envie d’inclure les gars dans le discours girl power… Et ce sont eux qui parleront de nous.

http://letapisrosedecatherine.com/

La chaîne YouTube du Tapis rose