Voyages et escapades

Les routes du Québec: Îles-de-la-Madeleine

C’est une route qui saute d’île en île, court sur les dunes et navigue sur un étroit ruban de bitume entre l’océan et les lagunes : la 199, 85 km d’un bout à l’autre des spectaculaires Îles-de-la-Madeleine.

Les routes du Québec: Îles-de-la-Madeleine

Photo: Michel Bonato

On la sillonne en auto ou en moto, ou encore à vélo pour qui ne craint pas le vent madelinot, car elle est en outre certifiée Route verte – itinéraire cyclable – sur la majorité de son parcours.

À LIRE: Les routes du Québec: Mégantic

Les routes du Québec: Îles-de-la-Madeleine

Photo: Michel Bonato

À son extrémité ouest, la 199 part du site historique de La Grave, sur l’île du Havre Aubert, qui grouille de vie avec ses boutiques et cafés installés dans les anciens bâtiments de pêche. Après quoi elle quitte Havre Aubert en direction de Cap aux Meules – là où accoste le traversier en provenance de l’Île-du-Prince-Édouard – avant de continuer vers Havre aux Maisons, île dénudée aux habitations colorées comme les fleurs au printemps. Elle poursuit sa course en longeant l’imposante dune du Nord, passe par la superbe plage de la Grande Échouerie et prend fin à Grande-Entrée, capitale québécoise du homard.

À LIRE: Les routes du Québec : Gaspésie

Parc de Gros-Cap
À la fois terrain de camping et destination de plein air, cette pointe de terre aux falaises rouges est percée de grottes, que l’on explore en kayak. Le pied-à-terre idéal pour des vacances aux Îles.

Café Les Pas Perdus
Siroter un cappuccino, prendre un verre entre amis ou savourer un repas aux accents du terroir, toutes les raisons sont bonnes d’aller aux Pas Perdus. Et le burger au loup marin vaut le détour.

Le Fumoir d’Antan – L’Économusée de la boucanerie
Dernier fumoir en service dans l’archipel. L’endroit où percer les secrets de la boucanerie, un savoir-faire développé aux Îles au 19e siècle.

Les routes du Québec: Îles-de-la-Madeleine

Photo: Michel Bonato

À LIRE: Les routes du Québec : Charlevoix