Louise Portal: tête-à-tête avec une femme vraie

Louise Portal inscrit dans un cahier les petits bonheurs du quotidien comme les plus grands souvenirs de son existence – elle nous invite d’ailleurs à faire de même dans son nouveau livre, «Le journal de ma vie». L’actrice et écrivaine joue le jeu avec nous et révèle quelques secrets.

  0

Photo: Maxyme G. Delisle

Une journée satisfaisante, c’est…

Celle où j’ai été à l’écoute de l’essentiel.

Son nouveau livre

Je suis accro…

Au chocolat! J’aime toute, toute, toute ! Des gros lapins même pas bons aux friandises les plus fines…

Trois mots qui me définissent

Créativité, générosité et souplesse.

Une passion (ou un intérêt) qu’on ne me connaît pas ou dont je parle peu

La peinture. Elle me permet d’exprimer ce que les mots n’arrivent pas à traduire.

À lire aussi: Klô Pelgag: un tête-à-tête avec une artiste étonnante

Ma cuisine préférée

Italienne! Pasta, osso buco, carpaccio

Le plat que je réussis le mieux

Un jour, pour un livre, on m’a demandé de fournir une recette. Pour dire à quel point je ne cuisine pas: j’ai donné la recette du bonheur! [Rires]

J’ai souvent cet air dans la tête

J’aime beaucoup aller me balader dans les jardins en bas de chez moi. En marchant, je jase et fredonne parfois avec ma voisine et amie Kim Yaroshevskaya (l’inoubliable Fanfreluche), âgée de 94 ans. Je lui offre mes petites ritournelles printanières!

Photo: iStock.com/bruev

Un coin du monde où j’irais vivre demain matin

La Provence, pour ses paysages bucoliques, ses villages perchés et son parfum du passé. On peut encore y voir des bergers avec des moutons!

Une vie réussie, c’est…

Être en accord avec son essence intérieure par les mots et par les gestes, en ayant des valeurs comme la gratitude, l’humilité, la réflexion. Et ne pas nourrir de regrets.

La musique que j’écoute en ce moment

Surtout instrumentale. Nouvel âge, spa… Quand j’écris, ce doit être très doux. Du jazz et du lounge pendant les repas. La chanson, c’est seulement en voiture. Et là, je chante!

Une chose que j’aimerais apprendre

J’aurais aimé apprendre à jouer d’un instrument de musique. En fait, j’aurais souhaité avoir la discipline nécessaire pour le faire.

Une émotion qui me colle à la peau

Je suis facilement touchée par les êtres et les choses. Alors je dirais : toutes les émotions qui viennent se loger dans le cœur.

À lire aussi: Maripier Morin: place à l’actrice!

On dit de moi que je suis…

Lumineuse.

Le parfum que je porte

L’Eau d’Issey. En escale à Amsterdam, j’ai confié à l’employée d’une boutique que je ne trouvais malheureusement plus le parfum que je portais depuis longtemps. Elle m’a regardée avant de me tendre un flacon de L’Eau d’Issey. Elle m’avait devinée…

Photo: iStock.com/taxawww

Une folie que je désirerais faire avant de mourir

Ce n’est pas vraiment une folie, mais je voudrais effectuer une croisière à travers la France équipée d’un vélo ! Naviguer d’une région à l’autre, puis découvrir les lieux à vélo.

Une qualité que j’aspire à développer

Je supporte mal le bruit, les gens qui manquent de respect, les conducteurs impatients sur la route. Je souhaiterais avoir plus de tolérance.

Ce qui me ressource le plus

La solitude, la nature et l’écriture de mon journal.

Le film qui a changé ma vie

L’érotisme et le vieil âge, un documentaire de Fernand Dansereau auquel j’ai participé l’an dernier. J’étais contente qu’on parle enfin de la sexualité des personnes âgées! Ça fait partie de la vie et ça ne doit pas être un sujet tabou.

J’irais bien dîner avec…

Xavier Dolan. J’ai longtemps fait la voix des publicités de Jean Coutu, alors que lui en était le visage. On se croise parfois, mais on n’a jamais le temps de vraiment échanger. Il est si talentueux!

À lire aussi: Catherine-Anne Toupin: les coulisses de notre séance photo

L’artiste qui m’émeut le plus

Benoit McGinnis est un acteur formidable. Ou encore Johnny Hallyday, qui a été mon idole de jeunesse. Je l’imitais en faisant du lip sync avec une guitare et en me jetant par terre! [Rires]

Louise Portal et son mari. Photo: Valerie Paquette

La personne qui me touche le plus au monde

Mon mari. C’est un homme bon.

La femme la plus formidable qui soit (à part ma mère)

Toutes les femmes de sa génération. Les premières chercheuses, les premières avocates… Celles qui nous ont ouvert la voie.

Je ne partirais jamais sans…

Mon cahier et mes crayons de couleur. Ah oui : et mon masque pour les yeux ! J’ai du mal à dormir si je vois des choses qui clignotent.

Un livre que je lirais encore et encore

Le pèlerinage aux sources, de Lanza del Vasto. C’est l’histoire d’un homme qui quitte tout pour faire un pèlerinage en Inde. J’étais jeune quand je l’ai lu et j’avais besoin de repères. C’est un ouvrage magnifique.

Le plus beau moment de ma vie

Quand je me suis mariée, à 45 ans. Je n’avais pourtant jamais voulu le faire. Mais j’étais alors convaincue que je faisais la bonne affaire.

Son châle acheté à Cannes

Un vêtement qui me fait sentir belle

Tu vois le châle sur la chaise? Je l’ai acheté à Cannes lorsque j’y étais avec Dominique Michel. C’est un Hermès. Je le trouvais cher, mais Dominique m’a dit: «Hey là Louise! Quand est-ce que tu vas revenir à Cannes?» [Rires]

Si je n’avais pas été artiste, j’aurais voulu être…

Gardienne de moutons!

J’aimerais que les gens se souviennent de moi comme…

D’une femme qui a inspiré les autres et a su offrir le meilleur d’elle-même.

Je me sens privilégiée…

D’être non seulement vivante à 68 ans, mais aussi de vivre une soixantaine épanouie, tant sur le plan professionnel que personnel.

À lire aussi: Juliette Gosselin: la belle de Ricardo dans 1991

Impossible d'ajouter des commentaires.