Générale

Jouer à être parent

Voilà la première vraie journée de vacances, les enfants encore en pyjama, une odeur de crêpes aux bleuets flottant dans la maison, le clavier musical jouant du Mozart tout seul, la chatte courant dans tous les sens et moi, biffant les listes et regardant par la fenêtre comme si mon salut s’y trouvait.

Des vacances, c’est aussi fait pour faire le plein d’énergies nouvelles, épeler le mot farniente avec les petits, s’inventer des jeux idiots, et se reposer d’eux intelligemment… quand on peut.

En me reposant, je lirai à fond le dernier numéro spécial de Québec Science, sorti en kiosque hier.  « Enfants, ce que la science révèle. » Très bien fait.

J’alternerai avec « 365 raisons d’être parent » de Sophie B. Raison 158: « Ne plus avoir besoin de coach de vie: se faire apprendre la vie en direct à chaque instant. »

Puis, j’écouterai Samuel, 12 ans, m’expliquer pour la nième fois toutes les subtilités du scénario de Inception en me disant que je suis décidément devenue trop vieille. Ou trop fatiguée.

On se retrouve pour la rentrée! Bonne fin d’été à tous!