Commandité

La nouvelle quotidienne Les Mutants à Télé‑Québec: une série à suspense à regarder en famille

C’est un des beaux cadeaux de la rentrée à Télé-Québec. Construite comme une série à suspense pour adulte, mais ayant pour cible principale un public jeunesse , la fiction Les Mutants nous donne rendez-vous chaque jour de la semaine à 18 h 30 dès le 24 août. Parions que toute la famille sera captivée par cette nouvelle émission ! Marilyse Bourke, qui campe le personnage de Lucie, l’une des protagonistes de la série, nous en parle.

Des antihéros qui relèvent des défis de taille

« À ma première lecture du scénario, je me suis tout de suite dit : c’est tellement bien écrit. C’est trop bon ! » nous confie la comédienne Marilyse Bourke. Bien de son temps, l’émission Les Mutants offre aux jeunes des modèles qui sortent de l’ordinaire, chacun aux prises avec ses propres défis. On y fera la connaissance de Léo et de Tom, en visite pour l’été chez leur grand-père Zoubi, joué par Rémy Girard. Léo, le citadin aux troubles anxieux, se liera d’amitié avec Zoé, qui vit avec un TDAH, et Marcus, atteint du syndrome d’Asperger. Les jeunes partiront à l’aventure afin de sauver une famille… en pleine mutation.

Pourquoi regarder Les Mutants avec nos jeunes ?

Bien qu’elle soit une émission jeunesse, Les Mutants demeure avant tout une série familiale. « Il y a plusieurs adultes significatifs qui gravitent autour de ces jeunes-là, qui tentent d’aider, de comprendre, précise Marilyse. Dans notre société, on se dépatouille tous, en tant que parents, avec des enfants qui ont des difficultés, ou avec leurs amis qui vivent avec des différences. Je pense que pour parler de ces choses‑là, c’est payant pour les parents de s’asseoir avec leurs enfants et de regarder Les Mutants. » Étant donné la situation que nous vivons depuis plusieurs mois, ouvrir la discussion avec nos jeunes sur le thème de l’anxiété peut être aussi bénéfique pour eux que pour nous !

Comme un roman à suspense

Montée en épisodes de 30 minutes diffusés du lundi au vendredi, l’histoire a été bâtie un peu comme un livre, soit dix chapitres de cinq épisodes chacun, de sorte que chaque semaine, on clôt un chapitre. « Pour rester dans la comparaison avec un livre, je dirais que c’est un vrai page turner ! renchérit Marilyse. On veut savoir ce qui se passe à la prochaine page… ou le lendemain, dans le cas des Mutants. »

La facture visuelle de la série vaut elle aussi qu’on s’y attarde. Tout a été tourné dans des lieux réels (principalement avant la COVID-19, s’entend !), aucune scène n’a été filmée en studio. « La maison de Zoubi existait déjà et n’a pas été transformée, explique Marilyse. Quand on est dans un champ, on est dans un champ; quand on fouille en forêt, on fouille réellement en forêt; et quand on est dans une grange, c’est une vraie grange ! On n’a rien construit pour l’histoire. » Ainsi, le visuel de l’œuvre donne de la crédibilité au suspense, avec pour résultat une série aussi dynamique que captivante.

Rendez-vous quotidien en famille

Sans être moralisatrice, cette quotidienne nous portera à réfléchir sur les différences qui peuvent se transformer en forces une fois conjuguées à celles des autres. « On s’entend que c’est un suspense, mais on partage aussi les craintes, les amours, les déchirements d’amitié vécus par ces jeunes qui ont des défis personnels, et en qui on se reconnaît », conclut Marilyse Bourke.

Bref, que ce soit pour ouvrir la discussion avec vos enfants ou tout simplement pour passer de bons moments en famille, Les Mutants saura combler les amateurs de suspense, en version pour tous !

À ne pas manquer, en semaine à 18 h 30, dès le 24 août, sur les ondes de Télé-Québec. Bonus Web : regardez maintenant les premiers épisodes sur le Squat.