Gastronomie

À l'épicerie avec Danny St-Pierre

Notre journaliste a accompagné le chef dans les allées du supermarché.

danny_article

Photo : Maude Chauvin

Qu’est-ce qu’il y a dans son panier ? Des produits sans prétention, vendus partout, parfaits pour faire swigner nos plats de tous les jours. Notre journaliste a accompagné le chef dans les allées du supermarché. Elle a tout noté pour nous, en plus de le cuisiner sur son tout récent livre.

Avec ses deux restos, Auguste et Chez Augustine, à Sherbrooke, et sa présence ici et là dans divers médias (traditionnels et sociaux), Danny St Pierre est un homme occupé. C’est aussi un papa. Et un gars pratique ! En cette période de rentrée, nous rêvions d’obtenir ses conseils pour faciliter et bonifier nos repas au quotidien. Nous l’avons donc invité à une petite virée dans un supermarché, où il nous a présenté ses ingrédients préférés – des produits tout simples qu’il nous fait découvrir sous un nouveau jour.

Et comme son nouveau livre sort ces jours-ci, il nous refile également des recettes et quelques filons, question organisation. « Je ne connais personne qui ait le goût de cuisiner quand tout est à l’envers », dit-il. Dans la cuisine de Danny St Pierre propose un système pour orchestrer efficacement nos repas, en consacrant entre autres un peu de temps à la planification au cours du week-end. Ce qui nous fait épargner des heures précieuses dans le tourbillon de la semaine. « J’ai voulu donner la canne à pêche et non les poissons. » Le système D, à la Danny, c’est…

  1. D’abord mettre de l’ordre dans sa cuisine. Réorganiser le comptoir, les armoires, en gardant à portée de main les essentiels (ustensiles, ingrédients de base).
  2. Regrouper les aliments qui vont ensemble de manière à faire l’inventaire en un clin d’œil. Par exemple : pâtes avec sauce tomate, pesto. Sucre avec farine, poudre à lever, fruits secs… Même logique dans le réfrigérateur et le congélateur pour les tiroirs, tablettes et autres compartiments.
  3. Le jeudi soir, planifier cinq repas selon ses envies et les réserves disponibles. Cela permet de limiter le gaspillage et d’assurer une rotation des stocks. Rédiger ensuite sa liste d’épicerie.
  4. Le dimanche matin, faire ses courses, liste en main. Biffer les achats au fur et à mesure et boucler le tout en une heure.
  5. Rassembler les troupes au retour, distribuer les tâches (selon la dextérité de chacun) et préparer en trois heures les cinq repas que l’on placera dans le frigo. Une recette « en kit » (viande et légumes dans des contenants à part) pourra être assemblée au jour J.

La cuisine de Danny, c’est un système ingénieux et accessible. Le chef propose ainsi de préparer et de congeler des « cubes de saveur », qui ajouteront vite fait une bonne dose de goût à plein de préparations. C’est surtout une manière de maximiser son temps et de mieux utiliser les produits à sa portée.

 

EN VIDÉO : Voyez les dessous de notre virée au supermarché avec Danny St-Pierre.