Manteaux de l'heure: les doudounes TTTG

  0
Photo: Imaxtree

Augmenter le volume. Au maximum. C’est le message envoyé par les créateurs de mode qui n’ont pas eu peur de surdimensionner la silhouette des doudounes. Jusqu’à récemment, les manteaux et les anoraks matelassés étaient plutôt en cure d’amincissement, proposant des coupes cintrées. Mais la mode s’alimente de contradictions et adore les virages à 180 degrés. En février 2016, Rihanna est débarquée à la Semaine de mode de Londres, emmitouflée dans une canadienne jaune gonflée à bloc, signée Burberry.

La chanteuse irrévérencieuse a ensuite enchaîné les apparitions publiques en doudounes TTTTTG – rose et décalée sur une épaule, noire et laquée comme du pétrole… En toute logique, elle a créé des modèles bien bombés pour sa propre collection Fenty X Puma. Le directeur artistique de Balenciaga, Demna Gvasalia, a lui aussi lancé une série de gigamanteaux en duvet moelleux comme un cumulus. La version rouge de son blouson Swing, coordonnée à une écharpe démesurée aux capitons géants, a éclipsé tous les autres manteaux sur les réseaux sociaux. Les influenceuses ne sont pas les seules à succomber à ces doudounes sur stéroïdes.

Nous aussi, nous les adorons : elles sont chaudes et rassurantes comme une couette au coin du feu. En plus de contribuer au plus grand bonheur : celui de s’habiller en mou. 

À lire aussi: 3 manteaux coupe-froid qu’on aime

Impossible d'ajouter des commentaires.