Tendances

Tendance mode : la jupe plissée

La jupe plissée défend son titre d'uniforme : celui des filles branchées!

jupe plissée

Photo : Gracieuseté d’Arthur Arbesser.

Parmi les pièces clivantes de la mode, il y en a une qui s’est imposée dans les vestiaires branchés : la jupe plissée à l’ourlet longuet.

Il y a cent ans, elle a démarré en toute élégance sa carrière sur les terrains de tennis et de cricket. Elle s’est déployée avec grâce sur les jambes des ballerines. Mais lorsqu’elle a rejoint les rangs des uniformes de collégiennes, elle est devenue l’image même de la rigueur. On a toutes en tête le cliché persistant de la jupe grise ou marine, morne et anonyme. Jusqu’à ce que la sainte trinité de la mode italienne – Gucci, Prada et Dolce&Gabbana – n’envoie valser cette réputation trop sage. Il y a quelques saisons, des mannequins sont apparues sur les passerelles milanaises en jupes plissées, cardigans rétros et flâneurs plats. Comment expliquer ce curieux rappel nostalgique ? Le culte de la grand-maman, la nonna, est bien présent là-bas, et on pourrait lire dans cette tendance granny chic un hommage à une société vieillissante.

L’esthétique vintage est très prisée par les fashionistas, qui savent la dépoussiérer avec une relecture contemporaire. Intimidante, la jupe plissée ? Mais non, il suffit de la porter avec un t-shirt, un coton ouaté et des baskets. Ou avec un veston masculin trop grand et des bottillons. On peut laisser tomber le collant couleur « miel doré », quoique… ça pourrait toujours revenir !

Jupe plissée, Twik, 49 $

Jupe plissée, Uniqlo, 49,90 $

Jupe plissée, Banana Republic, 159 $

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !