Ma parole!

Mes 5 coups de cœur simples de l’été

Plus que quelques semaines avant la fin des vacances et le retour en classe, l’occasion pour Geneviève Pettersen de nous dévoiler ses coups de cœur simples de l’été.

Ma_parole

Je m’excuse d’être la casseuse de party, mais l’été tire à sa fin. Oui, oui, déjà. Dans notre cas, il reste exactement 13 petits jours ouvrables avant le début des classes (Yé!). Même si j’écris ce billet à la veille de repartir pour une dernière escapade en famille, j’avais envie de partager avec vous ce que j’ai le plus aimé faire cet été, histoire de vous donner des idées pour ce qui reste des vacances.

Attention, il ne sera pas question ici de journée aux glissades d’eau ou de visite à New York : je vous parle de mes coups de cœur simples. Vous savez ces petites activités niaiseuses qu’on oublie de faire tant on est occupés à organiser de grandes affaires extravagantes ? Je le sais que tout le monde fait des palmarès, mais j’avais envie d’en faire un moi aussi bon.

À LIRE: La fin des vacances ou comment je n’en peux plus de la morale sur Facebook

Aller se chercher une crème glacée en pyjama

Mes enfants adorent la crème glacée. Et moi aussi. Mais ce qu’ils aiment encore plus, c’est quand je leur dis, le soir venu, juste avant l’heure du dodo, quand tout le monde est en pyjama et s’est brossé les dents, qu’on s’en va à la crèmerie.  Idéalement, on y va à pied. Ça nous permet d’observer notre quartier d’un autre œil et d’apprécier la vie nocturne de la promenade Masson. Pour ma part, j’adore Les givrées, une crèmerie artisanale nouvellement installée sur l’artère. Gros coup de cœur pour leur crème molle aux framboises d’ici. Ils font même leurs propres cônes. Mes enfants adorent regarder le « cornetier » s’exécuter dans la vitrine du petit commerce bleu poudre.

P.-S. Personnellement, je prends une petite molle marbrée vanille/framboise trempée dans le chocolat. Je fais juste vous le dire, au cas.

Ma-Parole-Crème-Glacée

Photo: iStock

Fréquenter la piscine municipale

Une des choses qui me surprend quand je sors de Montréal, c’est de constater à quel point les installations municipales sont sous-utilisées par la population. Une fois, on est allés à Arvida avec les enfants. En passant devant un magnifique parc, mes filles ont vu des modules complètement hallucinants. Bien entendu, elles ont voulu s’y arrêter pour jouer. Nous y sommes restés une heure… et pas un chat. Personne n’est venu pour profiter de ces installations qui ont assurément coûté une petite fortune aux habitants de la ville de l’aluminium. Même chose pour les piscines. Quoi de plus amusant que de se rendre à la piscine municipale pour retrouver des amis ou en rencontrer des nouveaux? Mais encore faut-il qu’il y ait des gens qui les fréquentent, ces piscines, qu’on entretient à grands frais et qui, en pleine canicule, peuvent être de véritables oasis de bonheur.

Ma-Parole-Piscine-Publique

Photo: iStock

Faire un pique-nique dans le parc

Ça, c’est MON activité préférée. Et là quand je dis pique-nique, je ne parle pas de petits sandwichs pas de croûte et d’un sac de chips (même si ça peut être ça). Imaginez des grillades, des salades de pâtes, des légumes marinés, des fromages, des charcuteries, et surtout, de l’excellent vin. C’est compliqué, vous allez me dire. Mais non. Parfois, ça fait du bien de changer le mal de place et de manger dans un parc, éffouaré sur une jolie couverture. En plus, les enfants peuvent s’épivarder pendant que les adultes boivent quelques verres de vin en discutant de sujets d’adultes. De cette manière, tout le monde est gagnant. On peut même inviter ses voisins.

À LIRE: Doucement dans ma ruelle

Laver l’auto

Ç’a l’air de rien, mais TOUS les enfants adorent laver la voiture. Pas besoin de grand-chose, une minibalayeuse, un sac vert, un sceau et une guenille. Bon, votre voiture ne sera peut-être pas aussi propre que si vous aviez fait appel à des pros, mais les enfants seront occupés au moins une bonne heure et votre véhicule sera au moins semi-propre.

Regarder nos classiques d’enfance avec les petits

Quand il pleut et que tout le monde se demande quoi faire, j’ai la solution : Karaté Kid 1, 2 et 3. Il y a aussi E.T., les Goonies, Beetlejuice, Labyrinthe, La famille Adams, La mort vous va si bien, La princesse Bouton d’or, Beethoven 1 et 2, Star Wars, Grease, Flashdance, Footlosse, Dirty Dancing, Ghostbuster, Indiana Jones, Retour vers le futur, Gremlins et L’histoire sans fin. Bien entendu, il faut s’assurer que le film est adapté à l’âge de ceux qui le regardent. Ne faites pas comme moi. Ne faites pas regarder les Gremlins à un enfant de 4 ans. On s’en remet à peine.

À LIRE: S’avouer vaincue

Pour écrire à Geneviève Pettersen: genevieve.pettersen@rci.rogers.com
Pour réagir sur Twitter: @genpettersen
Geneviève Pettersen est l’auteure de La déesse des mouches à feu (Le Quartanier)