Santé

Aliments bonheur

Est-il exact que certains aliments ont une influence sur l’humeur ?

Oui ! Voici les principaux nutriments indispensables au bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux, qui régissent l’humeur :

LES GLUCIDES
En consommer sous forme de sucre est inutile. Il suffit de manger des féculents (sans excès, sinon ils se transforment en graisses), ou même de généreuses portions de fruits et de légumes. Les glucides augmentent la production de sérotonine, neurotransmetteur sur lequel agissent les antidépresseurs de type Prozac. C’est d’ailleurs pourquoi, contrairement à ce que croient beaucoup de gens, le sucre a un effet calmant sur les enfants.

 

LES PROTÉINES
Viande, poisson, produits laitiers, légumineuses, noix. Elles favorisent la production de la dopamine, énergisante.

 

LES MINÉRAUX
Fer. Essentiel à tout l’organisme, le fer (viande, poisson, légumineuses, noix, graines, grains céréaliers entiers) sert, entre autres, à la formation et au transport des neurotransmetteurs. Une carence en fer peut nuire à l’apprentissage. Un apport suffisant en fer est capital chez la femme enceinte.

Zinc. À l’instar du fer, le zinc (mêmes sources que le fer) est mieux assimilé s’il est d’origine animale. Il est particulièrement abondant dans le foie et les huîtres. Une femme enceinte et strictement végétarienne devrait se montrer vigi-lante pour éviter une carence en zinc.

Magnésium. Régit, avec le calcium, les impulsions nerveuses. Les besoins en magnésium augmentent en situation de stress. Un apport insuffisant en magnésium (noix, graines de tournesol et de sésame, légumes verts feuillus, poisson et fruits de mer, légumineuses, grains céréaliers entiers) peut causer anxiété, dépression et changements dans la personnalité.

Iode. Inutile de s’inquiéter : les carences en iode (sel de table, algues, poisson, fruits de mer) sont rarissimes chez nous.

 

LES VITAMINES DU GROUPE B
Acide folique (B9). Joue un rôle capital dans la formation du cerveau du fœtus et influence l’humeur par son action sur la sérotonine. Une carence en acide folique (légumes verts feuillus, légumineuses, foie) peut entraîner : irritabilité, apathie, agressivité, dépression, comportements paranoïaques. Les suppléments d’acide folique peuvent être utiles aux personnes déprimées, surtout si elles consomment régulièrement des médicaments, de l’alcool et des contraceptifs oraux.

Vitamine B12 (germe de blé, levure de bière, soja, arachides, œufs, foie, huîtres, légumineuses, grains entiers) et vitamine B6 (asperges, bananes, avocats) influent également sur l’humeur.

 

LES ACIDES GRAS ESSENTIELS
Les bienfaits pour l’humeur des oméga-3 (poissons gras, huile de canola, huile de lin ou graines de lin broyées) et des oméga-6 ne sont plus à démontrer.

 

Propos recueillis par Véronique Robert

Josiane Cyr est nutritionniste pour le Groupe EFFIscience, à Québec et à Montréal.