Psychologie

Fuyons les mauvaises nouvelles

Anxieuse? C’est peut-être à cause du journal du matin.

Masterfile/Royalty Free

Anxieuse ? Irritable ? C’est peut-être à cause du journal du matin. On retient davantage les mauvaises nouvelles que les hommes, selon une étude menée par le Centre d’études sur le stress humain de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine. Et lorsqu’on lit qu’un autre drame familial vient de faire des victimes, on a plus de difficulté à faire face au stress de la journée. « Les femmes ont tendance à avoir plus d’empathie que les hommes », note Marie-France Marin, chercheuse principale. Aussi, on rumine davantage… Or, plus on pense à quelque chose, plus on risque de graver cette information en mémoire.

DÉPOSÉ SOUS: