Nutrition

« J'ai calqué mon alimentation sur celle de Gwyneth Paltrow »

Exit le sucre raffiné, le gluten, les produits laitiers et la viande rouge: Geneviève Gardner a décidé de se nourrir en suivant les préceptes de Gwyneth Paltrow. Et pour elle, ça marche!

genevieve-400

Geneviève Gardner. Photo: Maude Chauvin

Geneviève Gardner, 40 ans, directrice marketing
« Je fais comme Gwyneth ! »

Geneviève Gardner ne jure que par Gwyneth Paltrow. En fait, c’est grâce à cette star devenue reine du style de vie qu’elle a revu son alimentation de A à Z au retour des fêtes, en janvier 2013. « Je m’étais empiffrée, j’avais pris une couple de livres et je me sentais mal dans ma peau », raconte-t-elle. Aussi, à l’aube de la quarantaine, elle s’inquiétait du fait qu’elle aurait moins d’énergie pour son petit dernier (âgé de 2 ans) que pour ses deux grands (de 15 et 17 ans).

Gwyneth Paltrow, qui a modifié ses choix alimentaires pour pallier ses problèmes de santé, lui apporte des réponses. Sur son site Goop, la blonde actrice propose une cure détox que Geneviève entreprend. Ce n’est pas une sinécure ! La foodie s’approvisionne en produits bios et s’arme, entre autres, d’un VitaMix, mélangeur haut de gamme. Les premiers jours sont éprouvants. Mais, rapidement, elle en ressent les bienfaits.

Au bout de sept jours de diète liquide, elle coupe le gluten, le sucre raffiné, puis les produits laitiers et enfin la viande rouge. Et toute la famille embarque ! « Aujourd’hui, j’aurais du mal à retourner en arrière, dit Geneviève. Mon appareil digestif me dit quand ce n’est pas bon pour moi. »

Pour s’assurer de bien manger tout au long de la semaine, la directrice marketing consacre quelques heures, le dimanche, à dénicher des recettes amusantes, à faire la popote et à préparer des lunchs. « Ce n’est pas une corvée ! La cuisine, c’est mon échappatoire. » Barres tendres, biscuits, cupcakes… Ses gâteries, même sans gluten ni produits laitiers, ont du goût. Dans son grand garde-manger, elle entrepose ses 14 pots de farine. Tout un investissement. « Si tu achètes tout d’un seul coup, la facture peut s’élever à 700 $, reconnaît Geneviève. J’y suis allée petit à petit. » Maintenant qu’elle a acquis la base, la différence à la caisse est de 40 $ tout au plus. « Mais, comme les produits bios sont goûteux et les plats, plus savoureux, on va moins souvent au resto. »

Dans l’entourage de Geneviève, plusieurs amies et collègues sont devenues à leur tour accros aux recettes de Gwyneth ! « Je perçois un mouvement. On est plus conscients de ce qu’on mange… »

Vous arrive-t-il de tricher ? Oui, surtout lors d’occasions spéciales.

Ce que votre alimentation a changé ? Mon humeur, mon niveau d’énergie, le tonus et l’élasticité de ma peau. J’ai perdu aussi un peu de poids.

L’inconvénient ? Aucun pour le moment, mais ça demande plus de planification et de préparation.

Vos épiceries chouchous ? Rachelle-Béry et Avril (quartier Dix30, à Brossard). J’aime aussi les Fermes Lufa, qui offrent des paniers de légumes bios.

L’ingrédient que vous mettez dans tout ? Des herbes fraîches dans les jus du matin, les salades et les marinades. J’ajoute même de la menthe dans les biscuits au chocolat. Délicieux !

Pour épater les invités, vous cuisinez… Du poisson en tartare, grillé ou mi-cuit.

Votre recette infaillible ? Une soupe froide de concombre, avocat, coriandre et chipotle. On passe tous les ingrédients au mélangeur avec du bouillon et du jus de lime.

Ce que vous gardez toujours dans vos frigo et garde-manger ? Du chou frisé et d’autres légumes verts, des pommes, du poisson, du poulet, des légumineuses (ça dépanne !) et une collection de pots Mason remplis de farines de toutes sortes.

Votre « bible » de l’alimentation ? It’s All Good, de Gwyneth Paltrow. Une révélation !

Pour moi, bien manger, c’est… Un style de vie.