Psychologie

L’art de mieux s’organiser

Que ce soit au boulot, en vacances ou à la maison, on peut gagner en temps et en efficacité en organisant mieux les choses. Voici comment!



 

Au travail
Apprendre à prioriser. À tout mettre sur le même pied d’égalité, on ne sait plus par où commencer. Or, toutes les tâches n’ont pas la même importance, et il est primordial d’établir clairement ses priorités afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte le plus, en premier. Quand les principales urgences sont gérées, on se sent beaucoup plus légère et on peut alors s’occuper des tâches moins importantes.

Se concentrer sur une seule tâche à la fois. Exit la femme qui se croit hyper fonctionnelle en jonglant avec six tâches à la fois! Dorénavant, on se concentre sur une seule d’entre elles, on la termine, et ensuite seulement, on passe à une autre. On abattra beaucoup plus de travail de cette façon.

Diviser le travail. Il y a de ces dossiers qui sont si complexes que, juste à y penser, on ne sait plus par quel bout les prendre. La solution efficace est de les diviser en petites tâches plus simples à exécuter. Au final, on aura géré le projet au complet plus facilement qu’on le pensait!

Apprendre à déléguer. C’est très féminin de penser que rien ne sera jamais aussi bien fait par les autres que par soi-même. Or, il est impossible d’être une Wonder Woman, et déléguer les choses moins importantes, c’est se donner du temps et de l’énergie pour mieux coordonner soi-même les grands dossiers.

Se récompenser. Il n’y a pas que le travail, dans la vie! Quand tout ce qui devait être accompli est fait, on doit s’accorder le droit de profiter d’une activité ou d’une gâterie dont on raffole. Ce geste nous permet de rester motivée et d’être plus efficace, lorsque viendra le temps d’entreprendre les prochaines tâches.

En vacances
La sacro-sainte liste! On ne vantera jamais assez les avantages organisationnels de la liste. Et si l’on part à l’extérieur, on devrait toujours noter à l’avance ce dont on aura besoin. Pour chaque voyage, on prendra soin d’y ajouter les petites choses qu’on avait oubliées. Ainsi, le prochain week-end de camping à la campagne sera « sans oublis », à coup sûr!

Établir un compte à rebours. Répartir les choses à faire avant le départ sur plusieurs jours facilitera le déroulement du projet. Que faire un mois avant? La planification complète des activités, le choix de l’endroit et les réservations. Quinze jours avant? Les achats de dernière minute. Une semaine avant? Le rendez-vous chez l’esthéticienne. Trois jours avant? Les valises! Le jour même? Profiter du moment, puisque tout est déjà fait!

Trier les bagages. On choisit une façon de procéder et on s’y tient. Tout sera plus clair ainsi, et les oublis seront moins fréquents. On peut décider, par exemple, de classer les bagages par personne ou par activité (dodo, repas, sports nautiques, etc.).

À la maison
L’art de dire au revoir. On doit se rappeler que la maison n’est pas un musée. Tout ce qui est vieux, dépassé, abîmé ou inutilisé doit donc partir, des produits de beauté périmés aux vêtements qu’on ne porte plus… Bye, bye! Même règle pour ce que l’on a inutilement en double ou en triple : ces choses sont superflues, et on devrait les donner à une organisation de charité.

Le sac de dons. Justement… Quand on a l’impression de suffoquer dans la maison ou qu’on se sent envahie par les objets qui s’empilent, c’est le temps de donner! On devrait toujours garder un sac pour ceux qu’on désire remettre aux œuvres de charité. Chaque fois qu’on remplace un objet, on dépose le vieux dans le sac. Lorsqu’il est plein, on va le porter!

Une règle d’or. On garde les surfaces planes vides (dessus de comptoirs, tables, bureaux, etc.) dans la mesure du possible. Quand on commence une pile quelque part, elle grossit forcément à vue d’œil par la suite. C’est une loi de la nature…

Dans la cuisine. On établit un périmètre invisible, qui regroupe le réfrigérateur, le lavabo et le four. Ce triangle imaginaire est la zone la plus utile de notre cuisine, et on s’assure d’y ranger tout ce dont on a besoin pour cuisiner, manger et nettoyer, après les repas.

Chaque chose à sa place. Afin de minimiser le ramassage quotidien et la perte de temps reliée à la recherche, quand c’est l’heure de partir, on trouve un endroit pour ranger chaque chose et on s’y tient. Plus facile à dire qu’à faire… Mais on essaie de faire de son mieux, ici.

L’économie de pas. Chaque fois qu’on passe d’une pièce à une autre, on en profite pour prendre un objet qui traîne et le replacer dans la pièce où il va. Un bon moyen de remettre de l’ordre dans la maison, petit à petit, sans même avoir l’impression de ranger!

Un p’tit 5 minutes bien placé! C’est impressionnant de constater combien de choses on peut remettre en ordre quand on s’impose un court sprint de rangement. Au bout de la semaine, ces 5 à 10 minutes quotidiennes nous font gagner une heure sur le ménage à faire, ce qui donne plus de temps libre pour profiter de la vie!