Vitalité

Bye-bye stress!

Avez-vous l’impression de vivre sur un fil de fer? Que votre quotidien tient à un fragile équilibre? Que tout changement vous apparaît insurmontable? Pourtant, il est possible d’accéder à la sérénité.

On connaît toutes le sentiment accablant que peuvent provoquer certaines situations banales : le patron qui vous décoche un regard de travers pendant une réunion (mais pourquoi donc?) ou une dispute idiote avec Chéri. Et que dire de votre petit dernier qui rechigne à faire ses devoirs? Et de vos journées de travail qui s’étirent pour « répondre à la demande »?

Les femmes d’aujourd’hui ne savent plus où donner de la tête avec leurs horaires surchargés. C’est assez pour devenir dingue! Cette réalité – trop de choses à faire et trop peu de temps disponible – nous donne l’impression d’être sur le point de craquer. C’est même prouvé! Dans le cadre d’une enquête récente réalisée par Statistique Canada, près du quart des femmes ont déclaré que la plupart de leurs journées étaient « assez stressantes » ou « extrêmement stressantes ».

« Le perfectionnisme des femmes contribue aussi à augmenter leur niveau de stress, constate Frédéric Langlois, psychologue et chercheur au Centre de recherche Fernand-Seguin. Or, il est impossible de tout faire à la perfection. Toutes les tâches n’ont pas la même importance. Nous devons accepter que certaines d’entre elles soient accomplies au mieux de notre capacité, sans atteindre nos normes d’excellence. »

Outre le fait qu’il nuit à notre santé émotionnelle, le stress chronique peut entraîner dans l’organisme des réactions chimiques nocives et nous rendre très malades (hypertension, troubles cardiovasculaires, problèmes circulatoires et immunitaires). Il peut également inciter notre corps à emmagasiner les kilos.

« On croit que le stress nous rend simplement plus tendus, moins efficaces, mais, en réalité, il s’agit d’un phénomène physiologique qui modifie le fonctionnement cellulaire », soutient le spécialiste en médecine comportementale et en stress Kenford Nedd, de Vancouver. Ses répercussions peuvent se faire sentir longtemps après la situation qui l’a déclenché, précise-t-il. C’est pourquoi on est plus susceptibles d’attraper un rhume ou une grippe au terme d’un travail important, quand l’effet de l’adrénaline se dissipe.

La bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes pas condamnées à vivre dans un climat de tension et d’anxiété.

Jour 1 – Cher journal…
Couchez sur le papier tous les soucis qui perturbent votre sommeil. Votre patron ne vous apprécie pas à votre juste valeur? Vous passez trop peu de temps en famille? Petits ou grands, notez-les tous. Déterminer vos facteurs de stress vous aidera déjà à vous sentir mieux.

Jour 2 – On s’éti-i-i-re
S’étirer apaise et fait un bien immense! Le simple fait de se lever de son fauteuil et d’exécuter quelques rotations de la tête suffit pour « débloquer » le cerveau et revigorer tout le corps.

Jour 3 – Action!
Vous souhaitez soulager votre anxi­été? Mettez l’activité physique au programme de votre journée. Ça fonctionne! L’exercice permet de mieux composer avec la pression liée à l’emploi, selon une étude suisse menée auprès de policiers et d’employés de services d’intervention d’urgence – les personnes les plus sujettes à l’expo­sition chronique au stress. Meilleure nouvelle encore : l’exercice modéré serait plus efficace que l’entraînement intensif.

Jour 4 – Le plaisir d’abord
La prochaine fois que vous devrez vous atteler à une tâche qui vous rebute, arrêtez. Ne le faites pas. Commencez plutôt par quelque chose que vous aimez : non seulement vous vous mettrez plus facilement en train, mais vous serez de meilleure humeur. Gardez toutefois en tête que cette méthode ne fonctionne que si vous passez directement de la tâche qui vous enthousiasme à celle qui vous est pénible.

Jour 5 – Se tendre pour mieux se détendre
Prenez conscience de tout votre corps. Inspirez par le nez et contractez vos muscles. Puis relâchez et détendez-vous. Vous devriez ressentir une sensation presque magique. « Les physiologistes ont observé que, une fois que vous relâchez vos muscles, le niveau de tension ne redescend pas où il se situait avant que vous les contractiez, mais beaucoup plus bas », souligne Kenford Nedd, expert en médecine comportementale de Vancouver et auteur de Power Over Stress (QP Press).

Jour 6 – Ô soleil, soleil
Prenez un bain de soleil. L’exposition à la lumière naturelle peut améliorer l’humeur, augmenter la productivité et la concentration, en plus d’aider à combattre certains états, tels que la dépression saisonnière. C’est prouvé scientifiquement.

Jour 7 – SOS câlin
Quand le stress menace de vous faire exploser, une étreinte pourrait vous faire le plus grand bien. Des chercheurs ont observé une baisse de la tension artérielle et un ralentissement du rythme cardiaque chez les femmes qui venaient d’être enlacées par leur conjoint. Donc, dès maintenant, serrez dans vos bras ceux que vous aimez.