Entrevues

Maman au boulot: rencontre avec Manon Lapierre

À 44 ans, elle est directrice des communications pour le Québec, Procter & Gamble, et maman de jumeaux (un garçon et une fille) de 8 ans. Voici ses trucs de style, de vie et de travail.

Photo: Louise Savoie

Photo: Louise Savoie

Mon job

Élaborer des stratégies de communication pour le fabricant Procter & Gamble au Québec. Je suis responsable d’une trentaine de produits
de beauté, de santé et d’entretien ménager.

Mon défi

Les médias sociaux, la messagerie instantanée et les téléphones intelligents nuisent beaucoup à ma concentration. Je suis éparpillée et j’oublie souvent des affaires ! Je mise sur les exercices de pleine conscience pour m’aider à rester plus attentive.

Mon équilibre

Le yoga et la méditation, qui me permettent de me retrouver. Je ne range jamais mon tapis à la maison ; ça m’incite à pratiquer plus souvent. Sinon, les tensions musculaires reviennent et je dors moins bien.

Je porte toujours…

mes bracelets, qui symbolisent mes valeurs profondes. L’une de mes breloques est une boussole, pour me rappeler d’être reconnaissante des chemins que j’emprunte. Aussi, un pendentif à l’effigie de Ganesh, dieu indien qui supprime les obstacles.

Photo: Louise Savoie

Photo: Louise Savoie

Ce que j’ai appris

C’est fou comme on est envahi de conseils pour mieux gérer sa carrière, son alimentation, ses enfants, sa santé, son look, ses finances… Ça nous met tellement de pression ! J’ai décidé de me libérer de tout ça. Je fais de mon mieux avec les moyens du bord, sans égard aux prescriptions
à la mode et aux modèles idéaux.

Mon style

Bohémien, pour la couleur, le naturel, la désinvolture. Je recherche aussi l’élégance, car je dois souvent participer à des lancements. Avant, j’achetais des tonnes de vêtements à cause de ça ; je rehausse maintenant mon look à moindre prix avec des accessoires de chez Simons, par exemple. Je paye plus cher pour de l’intemporel, mais j’attends les soldes pour les articles tendance, comme ces sandales gréco-romaines.

J’ai renoncé à…

dépenser des fortunes dans le matériel. Il y a deux ans, mon chum et moi avons choisi d’investir davantage dans les activités et les voyages. On a assez de bébelles. Je veux profiter de mes enfants pendant qu’ils ont encore le goût de vivre des expériences avec leurs parents !

Ma passion

La cuisine. J’ai d’ailleurs un blogue où je partage mes recettes : La petite bette. Je popote depuis l’âge de six ans. C’était d’abord pour être proche de maman, une épicurienne. Maintenant, c’est un mode d’expression, un acte d’amour, un art que je perfectionne sans cesse.

Mes trucs conciliation

Mon fils étant atteint de paralysie cérébrale, on a un défi particulier au quotidien. Mais j’ai un chum extraordinaire qui a choisi de travailler quatre jours semaine, près de la maison. Il fait bien plus que sa part. Moi, je m’occupe surtout des repas. À part ça, je planifie nos moments de couple et en famille des mois à l’avance. L’agenda est bloqué, c’est sacré ; je construis le reste autour.

Ma routine beauté

Ouf… Mon dernier facial remonte à 2002 ! Par contre, je me badigeonne de crème de la tête aux pieds tous les jours. Mon coup de cœur : la gamme Olay Pro-X. Je porte les cheveux longs parce que c’est moins d’entretien et que ça me permet de varier plus facilement mon look.

Ma philosophie de vie

Depuis mes 40 ans, j’ai réalisé l’importance de continuer à explorer, à apprendre. Et de savourer le moment présent. C’est la mode de se fixer des objectifs pour réussir, mais à force de regarder droit devant, on oublie le paysage autour. J’aime cette phrase de l’écrivain Tolkien : « Ceux qui errent ne sont pas toujours perdus. »

Conseil aux femmes

Débarrassez-vous donc du syndrome de l’imposteur ! Il faut se rappeler ce qu’on est capable de faire quand on y met toute son énergie, plutôt que de se laisser envahir par la peur d’échouer, de ne pas être à la hauteur.

Mon modèle

La professeure de yoga Nicole Bordeleau. J’ai fait deux retraites avec elle, j’ai lu ses livres… elle est très inspirante. Un jour, elle m’a dit : « Tout ce qui naît de la passion ne peut que se transformer en succès. » Ça m’a donné des ailes pour mes projets.

J’ai arrêté de dire…

« Je n’ai pas le temps. » J’en trouve pour ce qui est important. Et tant pis pour le reste ! Mon blogue culinaire, par exemple, m’accapare au moins deux heures par semaine. J’ignore totalement où cela va me mener, mais toutes mes cellules me disaient que c’était la bonne chose à faire. Je réalise un rêve.

Sur le web, j’aime suivre…

le chef cuisinier David Lebovitz
davidlebovitz.com

la rédactrice beauté Judith Ritchie
joliesoul.com

le site gourmand Food52
food52.com

l’application Next Issue sur mon iPad, pour l’accès à des publications que je n’aurais pas achetées en version papier (Time, Fast Company, Real Simple) et pour les versions électroniques de mes préférées : Châtelaine, Bon Appétit, Loulou, Yoga Journal. En voyage, j’ai de la lecture pour une éternité, sans le poids de tous ces magazines !

DÉPOSÉ SOUS: