Reportages

Vous voulez 500 000$?

Alors négociez votre salaire!

Photo: iStockphoto

Négocier correctement le salaire de votre premier emploi peut vous valoir un demi-million de dollars supplémentaires en cours de carrière. Le problème, c’est que bien peu de femmes osent le faire.

Plus ça change, plus c’est pareil. Quand il s’agit de salaire, la femme se contente souvent de ce qui est déjà sur la table plutôt que d’y lancer ses propres dés, comme l’homme le fait, confirme une récente étude américaine.

C’est aussi ce qu’avait conclu Women Don’t Ask, une étude que deux professeures de l’Université Princeton avaient publiée sur ce sujet. Les auteures avaient même calculé le coût de cette timidité : 500 000 $ en cours de carrière. Des spécialistes en ressources humaines, sondés par le magazine américain Fast Company, mentionnent les points suivants, à retenir :

  • Une première offre n’est que le point de départ de la discussion : l’employeur a habituellement une marge de manœuvre de 10 % ; on peut par ailleurs obtenir de meilleurs avantages sociaux, une voiture, un téléphone, des indemnités, etc.
  •  Il faut tenir son bout. Chercher le compromis à tout prix ne paie pas toujours.
  •  « Travailler très fort » ne mènera pas automatiquement à une hausse de salaire. Il faut la réclamer.
  •  Ne pas croire naïvement que l’entreprise verserait déjà de meilleurs salaires si elle en était capable. Souvent, elle le peut, mais ne s’en vante pas !
  •  Être ami avec son patron ne garantit pas qu’il veille à nos intérêts financiers. Il veille plutôt aux siens.

Sources : Fast Company, The Atlantic

DÉPOSÉ SOUS: