Commandité

Guide d’emploi du rétinol selon l’âge

Tout ce qu’il faut savoir (et plus) sur l’ingrédient-vedette des soins de la peau.

Créé pour  “File

Si on demande à n’importe quel dermatologue, esthéticienne ou mordu des soins de la peau de nommer son ingrédient favori dans les produits de soins pour le visage, il y a fort à parier que sa réponse sera le rétinol. Avec raison, d’ailleurs. Membre de la grande famille des rétinoïdes, ce dérivé de la vitamine A est la référence par excellence pour ses propriétés anti-âge : il accélère la régénération des cellules et exerce une exfoliation de la couche superficielle de l’épiderme.

« Le rétinol et les autres produits à base de vitamine A peuvent aider à traiter et à prévenir l’acné et les cicatrices d’acné, à atténuer l’hyperpigmentation et les imperfections, à diminuer les ridules et les rides, et à rehausser l’éclat et le grain de la peau », dit le Dr Benjamin Barankin, dermatologue de Toronto et directeur médical du Toronto Dermatology Centre.

Un désavantage de l’ingrédient anti-âge ? Le processus accéléré de régénération cellulaire peut aussi entraîner la sécheresse, la desquamation et l’irritation de la peau, ce qui découragerait certaines personnes de l’employer. Pour dissiper leur crainte, Biossance a mis au point le Sérum de nuit Squalane + Rétinol, à la fois puissant et doux, idéal tant pour les nouvelles utilisatrices de rétinol que pour celles qui s’y connaissent déjà. En plus du rétinol et du rétinal (un rétinoïde plus puissant), il renferme un ingrédient clé, le squalane. Cet émollient apaisant produit à base de plantes a la capacité de livrer efficacement les rétinoïdes tout en hydratant la peau et en minimisant la sécheresse et l’irritation parfois ressentis au début de l’utilisation de cet actif puissant. Sa combinaison de romarin et de safran constitue en outre une protection antioxydante qui favorise une peau d’apparence plus saine et plus jeune.

Si les produits anti-âge n’étaient auparavant recommandés qu’à partir de la quarantaine, prendre soin de sa peau de manière proactive, dès la vingtaine, devient de plus en plus habituel et est même encouragé par les dermatologues. L’usage de produits tels que le Sérum de nuit Biossance Squalane + Rétinol confère le pouvoir préventif de retarder plus longtemps l’apparition des ridules et des rides. Bref, il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour commencer à utiliser le rétinol comme soin de la peau.

Nous avons demandé au Dr Benjamin Barankin de nous conseiller sur la façon d’employer le rétinol selon l’âge.

Dans la vingtaine

Tout d’abord, être proactive et commencer tôt à prendre soin de sa peau en adoptant de bonnes habitudes mérite des félicitations ! Que ce soit pour traiter un problème d’acné, de pigmentation, de texture ou pour prévenir les ridules, le Dr Barankin recommande de procéder à très faible dose et d’y aller progressivement au début. « On choisit le produit à la plus faible concentration, que l’on applique deux soirs par semaine, et on augmente la fréquence d’un soir par semaine chaque mois, explique-t-il. Quand on est rendu à utiliser le produit tous les soirs et que la tolérance est bonne, on prend une concentration plus forte de rétinol et on répète le processus. »

Le Sérum de nuit Biossance Squalane + Rétinol convient tant aux peaux sensibles qu’aux nouvelles utilisatrices. Il est donc idéal pour celles qui s’aventurent pour la première fois dans le monde du rétinol.

Celles dont la peau est sensible ou qui ont de la rosacée ou de l’eczéma maîtrisé devraient commencer encore plus doucement, soit un soir par semaine à faible concentration, et augmenter graduellement. Pour les peaux grasses, ce qui est courant dans la vingtaine, le Dr Barankin prône l’emploi d’une concentration moyenne de rétinol (de 0,025 % à 0,04 %) et, petit à petit, d’atteindre une concentration supérieure (0,1 %) en appliquant le produit au rétinol par-dessus un soin hydratant.

Dans la trentaine

On commence à utiliser le rétinol ? Alors on suit les recommandations énoncées plus haut pour les débutantes. Si on l’a adopté depuis quelques années, la peau a sans doute acquis une bonne tolérance avec le temps. Si on a l’impression que les résultats ont cessé de progresser, on peut augmenter la concentration ou la fréquence pour voir une amélioration (sans lésiner sur l’hydratant et l’écran solaire). Si au contraire la peau a une apparence resplendissante, on ne change rien au rituel de soins.

« Au bout du compte, plus élevée sera la concentration tolérée, meilleurs seront les résultats obtenus, observe le Dr Barankin. Dans la vingtaine et la trentaine, il est important de progresser avec le rétinol, puisqu’on prévoit s’en servir à vie. »

À la recherche d’un produit avec une concentration moyenne de rétinol et qui offre des bienfaits additionnels pour la peau ? Le Sérum de nuit Biossance Squalane + Rétinol combine de la vitamine E et des extraits de safran, de romarin, de tournesol et de son de riz issus de sources durables qui agissent en synergie non seulement pour minimiser l’irritation causée par le rétinol et le rétinal, mais aussi pour affiner le grain de la peau et atténuer les ridules et les imperfections.

Dans la quarantaine

Tant pour les nouvelles utilisatrices de rétinol que pour les habituées, l’hydratation et la protection solaire sont plus importantes que jamais. Si les dermatologues recommandent d’appliquer une protection solaire (autre règle d’or anti-âge) tous les jours et à tout âge, cela s’impose encore plus à ce stade, car le rétinol rend la peau plus sensible aux rayons du soleil et plus vulnérable aux brûlures. En outre, les rayons UV ont un effet desséchant sur la peau et peuvent la prédisposer à l’irritation.

« À partir de la quarantaine, la peau a tendance à être plus sèche, donc appliquer d’abord un produit hydratant, sous le rétinol, est une bonne idée, conseille le Dr Barankin. Si la peau devient très sèche, rouge, desquamée ou irritée à cause du rétinol, on fera une pause pour deux ou trois nuits où on se limitera à employer un hydratant, puis on reprendra l’utilisation du rétinol. La peau s’habitue normalement au produit avec le temps. »

Dans le but de réduire au minimum l’irritation, le Sérum de nuit Biossance Squalane + Rétinol est conçu selon une formule spéciale à action progressive qui libère lentement le produit dans l’épiderme sur une période de huit heures. De plus, en même temps, le squalane hydrate et nourrit la peau.

Dans la cinquantaine et plus

Si on a intégré le rétinol à son rituel de soins de la peau depuis la vingtaine ou la trentaine, on peut se qualifier d’experte et donner des conseils. Bravo ! Selon le Dr Barankin, à ce stade, la peau s’est probablement « rétinisée » et elle tolérera des concentrations plus élevées de rétinol. On peut donc augmenter la puissance du produit (en utilisant beaucoup d’hydratant et de protection solaire, bien sûr).

Pour celles qui sont dans la cinquantaine ou la soixantaine et qui font leurs premiers pas avec le rétinol, il est important de traiter la peau avec beaucoup de douceur, car elle est naturellement plus mince, plus sèche et plus sensible qu’à l’âge de 20 ou 30 ans. On veillera à toujours appliquer une protection solaire et on débutera par la concentration de rétinol la plus faible en conjonction avec davantage de soin hydratant. On peut alors progresser lentement en fonction des résultats. Pour obtenir un effet optimal sans sécheresse ni irritation, on choisit un produit à base de rétinol plus doux, comme le Sérum de nuit Biossance Squalane + Rétinol.

Note : La peau peut avoir tendance à être encore plus sèche l’hiver. Il s’agit alors soit de l’hydrater davantage, soit de faire des pauses de rétinol au besoin.

Pour s’initier au rétinol et faire l’essai du sérum de nuit Biossance Squalane + Rétinol aujourd’hui même, on clique ici.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !
DÉPOSÉ SOUS: