Aspirine, Advil ou tylénol?

Non, les nombreux analgésiques en vente libre ne sont pas tous pareils. La pharmacienne Julie Dansereau nous aide à nous y retrouver.

0

L’acétaminophène (Tylenol) est efficace contre la douleur et la fièvre. C’est un bon choix en cas de rhume ou de grippe, d’arthrose ou de mal de tête. Par contre, il n’a aucun effet sur l’inflammation. Il est doux pour l’estomac.

Attention: si on dépasse les doses recommandées, il devient toxique pour le foie.

 

L’acide acétylsalicylique (aspirine, Entrophen) réduit la douleur, la fièvre et l’inflammation. Mais l’aspirine irrite l’estomac et peut, à la longue, provoquer des saignements ou des ul­cères gastriques.

Une solution de rechange? Des comprimés enrobés (Entrophen) qui ne causent pas ces malaises.

 

 

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène (Advil, Motrin) et le naproxen sodique (Aleve), agissent contre la douleur, la fièvre et l’inflammation. Ils sont utiles en cas de lumbago, de claquage musculaire ou de tendinite. Ils soulagent la migraine ainsi que les douleurs menstruelles.

Eux aussi peuvent irriter l’estomac, mais moins que l’aspirine. Le naproxen, en vente libre depuis peu, est particulièrement efficace et procure jusqu’à 12 heures de soulagement. « En cas de doute ou si on prend des médicaments d’ordonnance, il faut demander conseil à son pharmacien », dit Julie Dansereau.

continuer la lecture
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *