Mode de rue: quelle est la couleur préférée du printemps?

Celles qui ont répondu «Rose!» sont tombées pile. La planète mode est sous le charme de la couleur qui chasse les idées noires, le blues et les grises mines.

  3

En 2016, l’autorité mondiale en matière de couleurs, la société Pantone, envoyait des ondes (chromatiques) de bonheur à l’univers, en couronnant le Rose Quartz teinte de l’année — une position partagée exceptionnellement avec le bleu Serenity. Le succès fut immédiat: les souveraines du street style se sont converties au doux ton suranné qu’on associait jusqu’alors au rayon lingerie. Et soudain… pow! Des tailleurs-pantalons, des baskets, des cotons ouatinés, des trenchs se sont retrouvés partout dans les rues. Les cheveux y sont passés et la déco aussi: il faut aller zieuter (encore mieux, visiter) les univers sucrés de la brasserie Sketch à Londres et du resto italien Pietro Nolita, à New York. La marée rose ne s’est pas arrêtée là. En 2017, Pantone a encore inscrit deux roses à son top 10: Pale Dogwood (l’arbre cornouiller à la magnifique floraison) et Pink Yarrow (l’achillée, cette plante médicinale aux pétales magenta). Ces choix de nuances ne sont pas étrangers au climat social. La première, très apaisante, serait une sorte de cocon antistress pour nous protéger contre la morosité (allô, Donald Trump!). La deuxième, plus vive, a pris une connotation politique au mois de janvier: souvenez-vous comme le rose des pussy hats a vibré pendant la marche des femmes à Washington (re-allô, Trump). Comme quoi le rose n’est plus associé aux «petites filles». Il assume ses nouvelles connotations. Mais entre nous, il restera toujours du bonbon pour les yeux!

Impossible d'ajouter des commentaires.