Culture

Kevin Parent et l’exploitation pétrolière

Il est l’instigateur et le narrateur de “L’or du golfe”, un documentaire sur l’exploitation pétrolière dans le Saint-Laurent et sur l’île d’Anticosti.

Kevin-Parent-Or-Golfe

Photo: Sophie B

Tout a commencé quand…
« Il y a eu des travaux d’exploration pétrolière chez mon voisin, en Gaspésie. J’étais donc aux premières loges pour entendre le bruit incessant du forage jour et nuit. J’ai voulu, avant de me faire une opinion, comprendre, avoir des données, rencontrer des représentants des deux parties, démystifier les belles paroles de nos gouvernements et savoir à qui profite vraiment l’exploitation pétrolière. Avec le réalisateur Ian Jaquier, on a travaillé trois ans pour trouver les réponses. »

Un golfe fragile
« Au-delà des considérations environnementales, on oublie que le fleuve, on s’en nourrit. Les crevettes, ça ne pousse pas dans un champ à Drummondville ! »

L’exemple du Dakota du Nord
Moment fort du documentaire : la visite de Kevin dans une communauté du Dakota du Nord, qui vit un véritable boum pétrolier. « Les gens sont obligés de boire de l’eau en bouteille, plus personne ne peut avoir de puits artésien car tout est contaminé. »

Le pétrole, qu’ossa donne ?
« Je vais laisser les gens se faire une idée. Pour moi, c’est clair : sacrifier le golfe et l’île d’Anticosti à l’exploitation pétrolière, c’est perturber une zone pour des centaines d’années afin d’enrichir une poignée de gros bonnets. Ce n’est pas vrai que ça enrichira le Québec. »

À l’affiche en région début avril, puis à Montréal et Québec à compter du 24 avril

L’or du golfe – Bande annonce from Rapide Blanc on Vimeo.