Jardin

Mur végétal : un minijardin à l’intérieur

Originaux, décoratifs et écologiques, les murs végétaux intérieurs sauront embellir votre logis.

Verdure mur à mur
Depuis quelques années, l’engouement pour ces magnifiques tapisseries végétales vivantes est de plus en plus tangible, au Québec. Imaginez pouvoir verdir son intérieur à l’aide d’un mur végétal ou de cadres végétalisés, placés ici et là. Quel bonheur pour les amateurs de jardinage! Très compacte, cette technique de culture verticale s’intègre parfaitement à toutes les pièces de la maison.

Pas seulement pour la beauté…
Au-delà de l’aspect esthétique, non négligeable, avouons-le, les murs ou encadrements végétaux ont des effets bénéfiques sur les individus, tant sur les plans physiologique que psychologique. Chez la majorité des gens, leur simple présence diminue le stress et apporte un sentiment de calme et de tranquillité. Leur emplacement et leur configuration permettent de réduire considérablement les bruits ambiants parfois indésirables (réfrigérateur, lave-vaisselle, appareil de chauffage, etc.), et ils offrent la possibilité de cultiver une grande diversité de plantes dans un espace restreint.

Outre la beauté et les bienfaits psychiques qu’apportent de tels éléments de décor, les jardins muraux sont de véritables poumons pour nos maisons. Ils ont une vocation biologique et écologique grâce aux phénomènes de photosynthèse et de respiration. La plupart des plantes tropicales cultivées dans les foyers québécois possèdent des propriétés purificatrices. Tout au long de la journée, les feuilles assimilent les composés organiques volatils (COV) présents dans l’air ambiant. Ces polluants sont ensuite transportés vers le système racinaire qui, grâce à un phénomène que l’on nomme « phytoremédiation », les transforme en oxygène et en nourriture. L’oxygène est alors relâché dans l’air, ce qui a pour effet de purifier ce dernier.

 

Faire le bon choix
Plusieurs techniques de végétalisation intérieure existent sur le marché. Prenez le temps de bien choisir la solution qui vous convient avant d’investir dans votre projet. Les coûts de réalisation varieront selon la dimension, la technique utilisée et le choix de plantes. Par exemple, vous pouvez vous procurer un cadre végétal à partir de 50 $, un module (le Flowall, par exemple) pour 125 $ et plus ou un mur végétal intérieur – installé par un spécialiste – pour un montant variant de 50 $ à 125 $ le pied carré.

  • murs sur mesure (offerts par des spécialistes) ;
  • cadres aux grandeurs variées offerts chez plusieurs fleuristes (Wallflower et Flowerbox) ;
  • pots magnétiques (My Urbio) ;
  • pochettes murales individuelles ou multiples (Woolly Pocket) ;
  • modules de plastique avec réservoirs de plantation (grandeurs variées) offerts sous forme de tableau végétal (Flowall).


Comprendre son fonctionnement
La réussite de votre projet de végétalisation murale intérieure réside dans la compréhension du fonctionnement de la technique choisie. Pour les murs végétaux intérieurs, l’arrosage est assuré par un système d’irrigation en circuit fermé placé tout en haut de la structure. Le boyau suintant ou le système d’arrosage goutte-à-goutte est alimenté par une petite pompe déposée dans un réservoir étanche, à la base de la structure. Pour une bonne gestion de l’arrosage, il est recommandé d’utiliser une minuterie programmable ou de démarrer manuellement le circuit, au besoin. Pour les cadres végétalisés et les modules à pochettes ou à réservoirs de plantation, les « spaghettis » reliés au système goutte-à-goutte doivent être placés dans chaque réservoir. Pour ces systèmes muraux, l’arrosage manuel exige l’utilisation d’un arrosoir à embout long et fin permettant d’atteindre facilement la base de chaque plante.

Bon à savoir
La paroi adossée au mur intérieur doit être imputrescible et imperméable afin d’éviter la dégradation du mur et de contrôler l’apparition de moisissures. Le médium de culture choisi joue un rôle très important dans la réussite de votre projet. Pour les murs végétaux hydroponiques (sans terreau), la sphaigne, la fibre de coco ou la laine de roche sont souvent utilisées, car ces matériaux permettent une bonne gestion des arrosages et offrent un support adéquat pour le système racinaire des plantes. Si vous choisissez les cadres végétaux, la sphaigne est le médium de culture le plus fréquemment utilisé. Pour les systèmes modulaires munis de pochettes de toile ou de plastique, le substrat (terreau) pour plantes d’intérieur et le compost sont d’excellentes options.

Quelles plantes choisir?
Bien que la plupart des plantes tropicales s’acclimatent très bien aux conditions de nos intérieurs, certaines d’entre elles seront plus adaptées pour la réalisation de votre projet de mur ou de cadre végétal intérieur. En voici quelques-unes parmi les plus résistantes et les plus faciles d’entretien : asparagus, hedera, pilea, asplenium, chlorophytum, peperomia, epipremnum, dracaena, fittonia, hypoestes, episcia, adiantum. Vous pouvez également intégrer quelques plantes à fleurs à vos agencements, telles que saintpaulia, kalanchoé et cuphea. Les plantes de la famille des cactacées et des broméliacées peuvent également être utilisées. Si la luminosité de votre cuisine le permet (plein sud), rien ne vous empêche de cultiver vos fines herbes préférées dans vos modules végétaux ou dans un cadre.

Vos compositions florales doivent être réalisées en tenant compte des besoins d’arrosage des plantes sélectionnées et de leur dimension à maturité. Pour simplifier leur conception, dessinez un croquis ou un plan de plantation et optez pour des végétaux de petite taille. Ceux-ci s’adapteront plus facilement à leur nouvel environnement de culture.

Les soins appropriés
La lumière est essentielle à la survie des plantes. Dans nos intérieurs, celle-ci est très souvent déficiente, surtout en hiver. Il faudra donc utiliser un éclairage d’appoint pour favoriser le développement des plantes qui composent vos agencements muraux. Les tubes fluorescents ou les fluocompactes, spécifiques aux plantes, sont idéals pour combler le manque de luminosité.

Le réservoir d’eau placé à la base de la structure verticale doit être rempli d’eau en tout temps. Son entretien doit se faire régulièrement pour éviter la propagation de bactéries. Certains produits antibactériens approuvés inoffensifs pour les plantes peuvent être utilisés, selon les recommandations du fabricant.

 

Le faire soi-même ou confier son projet à un spécialiste?
Nul besoin d’être un expert pour réaliser un projet de végétalisation murale, il suffit d’appliquer adéquatement les bonnes techniques, et le tour est joué. Mais si la tâche vous semble ardue ou que vous ne souhaitez pas entreprendre le projet par vous-même, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste en la matière. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Livre de référence
Créer un mur végétal en intérieur et en extérieur, Jean-Michel Groult, Éditions Ulmer, 2008, 192 pages.

 

Sites Internet à consulter
arboteka.com

murmurevegetal.com

flowall.com

abbeygreenworks.ca

vertuose.com

 

Deux entreprises québécoises spécialisées dans la conception et la réalisation de murs végétaux intérieurs :

Envirozone
9150, rue Meilleur, bureau 303-B, Montréal, Québec

514 924-8571

Planterra
2275, chemin Saint-François, Dorval, Québec

514 684-1711 ou 1 877 684-1711

Pour tout savoir en primeur

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.